Mobile

Les jeunes femmes, timides ou audacieuses sur les applis dating ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes femmes, timides ou audacieuses sur les applis dating ?

À l'approche de la Journée internationale des droits des femmes, happn, l'un des leaders des applications de rencontres, a souhaité en savoir plus sur la vie amoureuse de ses utilisatrices : comment se comportent-elles sur les applis dating et dans quel état d'esprit sont-elles ? Verdict !

On le sait, actuellement, en matière de romance, la jeune génération est adepte de l'apocalypsing, un concept qui l'incite à vivre sa romance différemment d'avant la crise sanitaire. Mais, pour en arriver là, encore faut-il trouver l'amour. En la matière, on le sait, nombreux sont les Millennials qui passent par les applis dating. Une récente étude menée par YouGov a ainsi révélé que 37% des 18-35 ans ont déjà utilisé une application de rencontre de type Tinder, Happn, Once ou autre, contre 23% de l'ensemble des Français. Aujourd'hui, c'est justement une étude menée par Happn, l'un des leaders des applications de rencontres, qui s'intéresse à la manière dont ses utilisatrices se comportent sur son service. Ont-elles l'habitude de faire le premier pas ? Comment perçoivent-elles les applications de dating ? Clairement, les données révélées montrent que les jeunes femmes semblent se sentir plutôt à l'aise sur l'application !

Les femmes osent !
Crédit : Alexander Sinn, Unsplash

Concrètement, l'étude menée par Happn révèle que 2 femmes sur 5 déclarent envoyer le premier message à leur Crush. Leur crédo ? "On n'a rien sans rien". En cela, on voit bien que les femmes célibataires inscrites sur l'appli dating osent ! Aussi, 56% estiment que faire le premier pas est quelque chose de naturel pour elle. En somme, elles se sentent aussi libres et entreprenantes que les hommes dans leur jeu de séduction. Et c'est d'ailleurs bien plus vrai en ligne que dans la vraie vie : ainsi, 42% des utilisatrices préfèrent faire le premier pas via une application de rencontre VS 14% dans la vraie vie. En revanche, on note un impact direct de la crise sanitaire du moment : près d'un tiers des utilisatrices admettent que cette période a fortement impacté leur confiance en elles. Plusieurs études menées ces derniers mois avaient déjà montré que, en passant plus de temps à la maison et en passant moins de temps pour prendre soin de leur apparence, de nombreux jeunes se sentaient dévalorisés et avaient peur de perdre confiance en eux lors de leurs prochaines activités sociales dans la vie réelle. Cela semble se confirmer ici. Enfin, on notera que les utilisatrices d'Happn sont globalement friandes des apps de dating et leur trouvent de nombreux bénéfices : pour 68% c'est l'opportunité de rencontrer de nouvelles personnes en dehors de leur cercle proche !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Mobile : Bon voyage, l'application qui répond aux envies de voyage éco-responsable des jeunes
À lire aussi
Happn adopte la certification des profils pour sécuriser les échanges des célibataires
À lire aussi
Geev, l'appli en mode bon plan axée sur le don d'objets entre particuliers
Encore plus de contenus
Les jeunes femmes, timides ou audacieuses sur les applis dating ?
Pixel de tracking