Les jeunes Français et la Saint-Valentin 2019, ça matche ou pas ?

Ecrit par

Chaque année, le mois de février est marqué par le romantisme avec la Saint-Valentin qui prend place le 14 février. Les moins de 35 ans prendront-ils part à la fête des amoureux cette année ? Selon une nouvelle étude menée par Karable, rien n'est moins sûr...

Qui dit mois de février dit amour, forcément. En ce début de mois de février 2019, toutes les marques ou presque trouvent le moyen de surfer sur la vague romantique pour se mettre en avant. Après Caprice des Dieux qui a lancé un défi aux Millennials en mode détox digitale pour la Saint-Valentin, c'est Picard qui en a fait de même en lançant une box très spéciale pour en finir avec les "tête-à-tel". L'an passé, une étude signée Diplomeo avait montré que la fête des amoureux est potentiellement un jour important pour les Millennials, qui accordent une grande importance à leur vie amoureuse. Mais, en an, tout pourrait bien avoir changé. En effet, selon une nouvelle étude signée par Kartable, la plateforme leader de cours et de révisions en ligne, les étudiants ne se sentiraient pas concernés par la Saint-Valentin en cette année 2019. Tout simplement, ils seront plus de 7 sur 10 à ne pas la fêter. Mais encore ?

Les jeunes Français et la Saint-Valentin 2019, ça matche ou pas ?
Les jeunes Français et la Saint-Valentin 2019, ça matche ou pas ?

Comme le révèle l'étude relayée par Kartable et menée auprès de 812 étudiants, 72% des sondés ne célèbrent pas la Saint-Valentin, que ce soit cette année ou les années précédentes. Pour 34% d'entre eux, c'est même la honte de célébrer ce jour des amoureux. Plus précisément, seuls 34% des jeunes hommes et 22% des jeunes femmes déclarent qu'ils vont fêter les amoureux le 14 février prochain. Pour 47% des personnes interrogées la raison de ce manque d'intérêt est simple : elles sont célibataires. Mais plus de 20% des filles et 19% des garçons qui sont en couple avouent tout simplement ne pas aimer cette fête du tout. La deuxième cause semble être le manque de moyens financiers pour 18% des sondés et la troisième le manque d'idées pour 9%. Enfin, 6% pensent que c'est leur moitié qui n'aime pas célébrer la Saint-Valentin. Alors, le romantisme est-il mort ? Pas du tout, à en croire d'autres chiffres dévoilés par l'étude.

Pour la grande majorité des étudiants, à savoir 58%, avoir une relation amoureuse est bien plus important que leurs études. C'est encore plus le cas pour les garçons qui sont 65%, bien loin devant les filles à 51%. De son côté, la gent féminine estime à 32% qu'avoir un amoureux est moins important que leur réussite scolaire alors que les garçons ne sont que 12%. Enfin, 20% mettent les études au même niveau que l'amour. Mais, attention, il faut que cet amour soit discret : plus de 57% des garçons et 72% des filles préfèrent être discrets dans le cadre de leur relation amoureuse au sein de leur établissement scolaire. Une relation amoureuse qui passe par ailleurs grandement par le mobile : 59% des filles et 66% des garçons déclarent leur amour grâce à leur téléphone mobile. Seulement 19% demandent une aide extérieure et plus de 15% attendent que l'autre fasse le premier pas. Seulement 3% ont le courage d'aller parler directement à l'être aimé. Ah l'amour, pas toujours simple à gérer !

Crédit : unsplash,Alvin Mahmudov