Emploi

Les jeunes Français et le travail indépendant, quelle réalité ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes Français et le travail indépendant, quelle réalité ?

Sur le marché de l'emploi, de plus en plus de jeunes se tournent vers le travail indépendant. Est-ce un statut choisi ou subi ? Quels sont les avantages et les inconvénients qu'ils mettent en avant ? Une étude signée JobyPepper s'intéresse au sujet.

Et si cette année 2020 était celle du changement pour la jeune génération sur le marché de l'emploi ? Alors que les Millennials sont actuellement dégoûtés du télétravail à cause du confinement, ils sont également en totale remise en question de leur avenir professionnel. À l'heure où 55% des jeunes pensent que la valeur de leur diplôme sera altérée par la crise du Covid-19, nombreux sont ceux qui cherchent encore leur place sur le marché de l'emploi, en misant notamment sur le travail indépendant. À ce sujet, JobyPepper, plateforme de travail flexible, présente une enquête exclusive sur les motivations des jeunes travailleurs indépendants. Statut subi ou choisi ? Avantages et inconvénients ? Travail indépendant versus CDI ? Dans quel état d'esprit se situe vraiment la jeune génération ? Selon ce sondage réalisé au cours de l'été, la majorité des jeunes optent pour ce statut avant tout pour subvenir à leurs besoins quotidiens : loyer et alimentation (51%), ainsi que leurs études (34%). Pour une minorité (13%), le travail indépendant vise à financer les loisirs. Pour près des deux tiers des sondés (65%), l’objectif est de travailler plus de 20h/semaine.

Les jeunes Français et le travail indépendant, quelle réalité ?
Crédit : Getty

Toujours selon l'étude menée par JobyPepper, le principal avantage du travail indépendant pour la jeune génération est la liberté. La liberté de gérer son emploi du temps "à la carte" (72%) et de choisir ses missions (70%) sont les avantages les plus cités. La possibilité d’accroître sa durée de travail (65%) et de travailler pour plusieurs entreprises (62%) est également appréciée, de même que la liberté de fixer sa rémunération (34%). En revanche, les jeunes sont bien moins convaincus par la faiblesse de la protection sociale dont ils bénéficient. Une majorité de travailleurs indépendants (53%) regrettent que leur protection sociale soit moins avantageuse et de ne pas avoir droit au chômage. Une grosse minorité signale aussi une plus grande difficulté à se stabiliser dans un emploi stable (45%) et de ne pas avoir droit aux congés payés (44%). Enfin, 20% soulignent la difficulté à accéder à la formation professionnelle. Mais, globalement, il faut le dire, la jeune génération semble satisfaite de cette manière de travailler : à rémunération égale, 70% des travailleurs interrogés souhaitent travailler en tant qu’indépendant plutôt qu’en CDI. Par ailleurs, 91% des jeunes sondés envisagent de poursuivre leur activité de travailleur indépendant sur le long terme (+1 an). Cependant, un tiers subit ce statut, et exprime une préférence pour un contrat stable.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Emploi : Quel est le réel impact de la crise Covid-19 sur l'emploi des jeunes Français ?
À lire aussi
Big 6, le rendez-vous des entrepreneurs à ne pas manquer le 1er octobre 2020
À lire aussi
31% des 18-34 ans prêts à télétravailler dans les lieux de loisirs ?
À lire aussi
Les Millennials, dégoûtés du télétravail à cause du confinement ?
À lire aussi
Quelles attentes pour la Génération Z sur le marché de l'emploi ?
Encore plus de contenus
Les jeunes Français et le travail indépendant, quelle réalité ?
Pixel de tracking