Coronavirus

Les jeunes Français misent sur un été 2021 libéré et insouciant sur le plan amoureux

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes Français misent sur un été 2021 libéré et insouciant sur le plan amoureux

L'été sera chaud, et c'est particulièrement vrai pour la jeune génération, qui prévoit de profiter de la liberté retrouvée pour trouver l'amour, sous toutes ses formes. C'est ce que montre bien une nouvelle étude menée par l'Ifop pour CAM4 et Hot Vidéo. En route pour un "Summer of Love" !

Alors que les Français ont désormais retrouvé la liberté totale ou presque, l'été 2021 peut désormais réellement débuter ! Et, c'est un fait, nombreux sont ceux qui entendent bien profiter au maximum de cette période pour se faire plaisir sur tous les plans après des mois de frustrations et de restrictions liées à la crise sanitaire. Cela se voit sur leur manière d'organiser leurs vacances d'été 2021 mais aussi dans leur manière d'appréhender la saison estivale sur le plan des relations sentimentales. Alors que l'on se demandait il y a quelques semaines si le Revenge Dating pourrait être une réalité au sein de la jeune génération, une nouvelle étude menée par l'Ifop pour CAM4 et Hot Vidéo montre que tout laisse à penser que ce sera bien le cas cet été ! En tout cas, les moins de 30 ans prévoient clairement de miser à fond sur les rencontres au cours des semaines à venir...

L'été s'annonce chaud !
Crédit : Pexels @cottonbro

Tout simplement, selon l'étude menée par l'Ifop pour CAM4 et Hot Vidéo, on note que 44% des célibataires de moins de 25 ans prévoient d'être "plus ouverts" sexuellement qu'à l'accoutumée cet été, contre 37% de l'ensemble des célibataires français. Dans le détail, 43% des jeunes hommes célibataires annoncent qu'ils sont disposés à avoir un rapport sexuel sans en être amoureux (contre 27% des jeunes femmes), 40% qu'ils céderont plus facilement aux avances de quelqu'un (contre 23% des jeunes femmes) et 36% à dire qu'ils seront plus directs dans la manière d'indiquer leur intérêt à un potentiel partenaire (contre 17% des jeunes femmes). A noter que si les hommes (27%) seront globalement plus enclins que les femmes (13%) à assouplir leurs critères de choix d'un partenaire cet été, ce ne sera pas le cas pour les femmes trentenaires qui seront aussi nombreuses (26%) que les hommes (25%) à être "moins exigeant(e)s" qu'à l'accoutumée. Pour autant, on notera qu'une majorité de jeunes n'entend pas forcément enchaîner les "coups d'un soir" : les jeunes célibataires expriment plutôt un besoin de stabilité affective, en étant plus de 7 sur 10 à préférer rechercher un seul partenaire pour établir une relation stable plutôt que "multiplier les partenaires sexuels". Par ailleurs, on note que la tendance FODA, pour "Fear of Dating Again", reste présente : plus d'un tiers (34%) des célibataires ont déjà éprouvé la crainte d'attraper le coronavirus lors d'une rencontre avec un(e) inconnu(e) et ils sont encore près d'un quart (22%) à admettre toujours ressentit cette peur (dont 26% chez les femmes).

Étude Ifop pour CAM4 et Hot Vidéo réalisée par questionnaire auto-administré en ligne 7 au 10 mai 2021 auprès d'un échantillon de 1 000 célibataires, extrait d'un échantillon national représentatif de 3 003 personnes âgées de 18 à 69 ans résidant en France métropolitaine.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Quel monde imaginent les jeunes Français après la crise sanitaire ?
À lire aussi
51% des 18-30 ans ont envie de changer des choses dans leur vie post-Covid
À lire aussi
Les activités préférées des jeunes pendant le confinement, des passions au moment du déconfinement ?
Encore plus de contenus
Les jeunes Français misent sur un été 2021 libéré et insouciant sur le plan amoureux
Pixel de tracking