Publicité

Les jeunes Français, ouverts à la publicité pour du streaming gratuit ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
Les jeunes Français, ouverts à la publicité pour du streaming gratuit ?

Les jeunes se tournent de plus en plus vers des plateformes de streaming comme Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video pour accéder à leurs contenus vidéo préférés. Mais seraient-ils prêts à voir la publicité arriver sur ces services en échange de dépenses réduites ? The Trade Desk leur a posé la question.

S'il y a bien un sujet qui a occupé la jeune génération pendant le confinement, c'est sans aucun doute la vidéo en ligne. Il y a quelques semaines, c'est ce q'une nouvelle infographie signée Global Web Index mettait en lumière en révélant notamment que plus de la moitié des jeunes âgés de 18 à 24 ans déclaraient consommer beaucoup plus de vidéos en ligne qu'avant le confinement (51%). Une tendance également constatée par 44% des Millennials. Pour regarder ces vidéos en ligne, les jeunes sont nombreux à se tourner vers des plateformes gratuites, YouTube en tête, mais ils sont aussi de grands adeptes des services de streaming payantes comme Netflix, Amazon Prime Vidéo ou encore Disney+, qui a indéniablement réussi son lancement en France en ce printemps 2020. Aujourd'hui, à ce sujet, une étude de The Trade Desk, société de technologie au service des acheteurs de publicité online, révèle que les Français seraient globalement prêts à visionner de la publicité pour baisser le coût de leur abonnement aux plateformes de streaming TV. C'est le cas pour pas moins d'un Français sur deux. Un phénomène particulièrement intéressant, sachant que les plateformes de streaming sortent gagnantes de la période de confinement.

Les jeunes Français, ouverts à la publicité pour du streaming gratuit ?

C'est indéniable, le confinement mis en place ces dernières semaines en France a eu un impact majeur sur les abonnements streaming : 39% des Français, toutes catégories d'âge confondues, se sont ainsi abonnés durant cette période à Netflix selon l'étude menée par The Trade Desk. La plateforme, qui séduit désormais 65% des Français, reste assurément la plus populaire dans le pays. En marge de cela, le confinement a aussi profité à Disney+, Amazon Prime Video et MyTF1 : les sondés (18%, 12% et 9% respectivement) indiquent qu’ils ont souscrit ou commencé à regarder ces services depuis mars dernier. Mais, qu'on se le dise, les Français ne sont pas prêts à se ruiner pour les vidéos en ligne : 2 Français sur 3 révèlent qu'ils ne seraient pas prêts à y consacrer un budget global supérieur à 15 € par mois. 40% d’entre eux ne souhaiteraient pas dépasser 10 € par mois. Pour faire baisser le montant dépensé chaque mois dans ces plateformes, près de 50% des Français préféreraient un abonnement gratuit financé par des publicités ; 23% choisiraient un service de streaming moins cher avec quelques publicités, tandis que 39% privilégieraient un abonnement sans publicité. Les plateformes streaming TV pourraient également réfléchir à des innovations pour placer la publicité : 77 % des Français interrogés accepteraient la publicité s'ils pouvaient ensuite, gratuitement et sans interruption, regarder un épisode complet de leur série préférée. Mais cela concerne-t-il aussi la jeune génération ? La réponse est oui, dans une certaine mesure.

Toujours selon l'étude menée par The Trade Desk, on apprend que près de 46% des 18-34 ans préféreraient un abonnement gratuit financé par des publicités tandis que 23% choisiraient un service de streaming moins cher avec quelques publicités. Dans le détail, 33% des 18-34 ans interrogés accepteraient la publicité sur un service de streaming pour disposer d'un service moins cher (33%) ou gratuit (47%). Aussi, 24% y seraient ouverts si leur temps de visionnage leur permet de gagner de l'argent et 18% pour un accès rapide au contenu. Tout de même, 44 % continueraient de privilégier un abonnement sans publicité. En ce qui concerne le montant maximum d'argent qu’ils sont prêts à dépenser au total par mois pour les services de streaming TV (comme Netflix Amazon Prime, etc.), 30 % d'entre eux ne souhaiteraient pas dépasser 10 € par mois et 61% ne souhaiteraient pas dépasser 15 €. Enfin, 74 % des 18-34 ans interrogés accepteraient la publicité s'ils pouvaient ensuite, gratuitement et sans interruption, regarder un épisode complet de leur série préférée.

Et si vous vous demandez à quels services de streaming TV ils sont actuellement abonnés ou qu'ils ont commencé à regarder au moins une fois par semaine, sachez que 81% des jeunes interrogés citent Netflix en premier devant Amazon Prime Video (29%), MyTF1 (28%) et le nouveau venu Disney+ (28%). YouTube Premium complète le Top 5. Enfin, il convient de noter que 26% des jeunes sondés ne se sont pas abonnés à de nouveaux services de streaming depuis le Covid-19, contre 33% pour l'ensemble du groupe. Peut-être parce qu'ils étaient déjà inscrits ? Quoi qu'il en soit, parmi ceux qui ont commencé à regarder une plateforme de streaming vidéo depuis le début du confinement dû au Covid 19, 47% se sont tournés vers Netflix contre 22% vers Disney+, 13% vers Amazon Prime Video et 9% vers MyTF1.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Le son dans une publicité vidéo, essentiel ou non en 2020 ?
À lire aussi
Quel regard portent les Millennials français sur les marques qui communiquent pendant le confinement ?
À lire aussi
Les internautes font 4 fois plus confiance aux pubs sur les sites d'actualité pendant la crise sanitaire
À lire aussi
À quel point les investissements publicitaires sont-ils (déjà) impactés par le coronavirus ?
À lire aussi
Le courrier publicitaire, toujours un atout pour toucher les 15-34 ans
Encore plus de contenus
Mobile il y a 5 heures

Doublicat devient Reface et s'impose comme l'appli phénomène de l'été

Depuis quelques jours, une application fait fureur sur les réseaux sociaux : Doublicat, désormais devenu Reface. Son principe ? Le service vous permet de remplacer le visage d'une célébrité dans une vidéo par votre propre visage, grâce à l'intelligence artificielle. C'est très drôle...et ça cartonne !

Doublicat devient Reface et s'impose comme l'appli phénomène de l'été
Nomination il y a 9 heures

Ieva Group : Anne-Claire Chacun nommée Directrice communication

En cet été 2020, Ieva Group, acteur de la beauté connectée s'appuyant sur la personnalisation, la technologie, la proximité avec le consommateur et la défense de l’environnement, accueille une nouvelle recrue en la personne d'Anne-Claire Chacun, nommée Directrice Communication. Mais encore ?

Ieva Group : Anne-Claire Chacun nommée Directrice communication
Les jeunes Français, ouverts à la publicité pour du streaming gratuit ?
Pixel de tracking