Les marques passent en mode "Gender Fluid" pour répondre aux nouvelles attentes de la Génération Z

Ecrit par

Pour la jeune génération, l'année 2019 sera "gender fluid" ou ne sera pas. Désormais, les jeunes ne veulent plus voir leurs choix limités en matière de consommation : ils ne veulent plus s'habiller comme des filles ou comme des garçons. La mode est en pleine révolution, grâce à des marques qui avancent sur la question.

Vouloir parler à la jeune génération, c'est intéressant, mais encore faut-il réellement savoir à qui vous voulez parler réellement. En cette année 2019, quelques différences majeures opposent la Génération Y, alias les 25-34 ans, et la Génération Z, alias les 15-24 ans. L'une de ces différences, selon le site Inc., c'est notamment le fait que la génération Z est en train de révolutionner le secteur de la beauté, en prenant la forme d'une génération "gender fluid" qui veut désormais utiliser des cosmétiques et porter des vêtements qui ne sont pas associés à un sexe en particulier. Dès 2016, la rédaction d'Air of melty vous avait parlé de cette tendance, en mentionnant l'existence d'une génération "gender fluid", avec un tiers des membres de cette génération estimant que "le genre ne définit pas la personne autant que l'on a l’habitude de le penser". Dans ce contexte, les marques ont un rôle de plus en plus crucial à jouer, en devant chercher au maximum à créer des produits qui correspondent aux besoins de cette génération. Et bien, justement, la révolution est en cours.

Les marques passent en mode "Gender Fluid" pour répondre aux nouvelles attentes de la Génération Z
Les marques passent en mode "Gender Fluid" pour répondre aux nouvelles attentes de la Génération Z

Comme le présente le site L'ADN en ce mois de février, "69" est une collection de vêtements non-genrée, qui ne propose que des vêtements sobres et classiques pouvant être portés par tous et à tout moment. Toujours en matière de mode, "anciennement connue sous le nom de TILLYandWILLIAM, Cilium se présente comme une ligne de vêtements célébrant et explorant l’innovation, la transformation et la non-exclusivité de genre". Pour bien l'illustrer, la marque montre à la fois des mannequins homme et des mannequins femme portant ses vêtements. Dans le même esprit, One DNA est une "marque indépendante dont l’ambition est de casser les barrières entre vêtements féminins et masculins, sans sacrifier le style". Encore une fois, cela passe par des couleurs et des coupes plutôt classiques. Mais, qu'on se le dise, la notion de "Gender Fluid" dépasse aussi désormais l'univers de la mode : Calvin Klein crée désormais des parfums non genrés, comme ck all, qui peuvent être portés par tous. De leur côté, Crayola et Asos se sont associés pour lancer une gamme de maquillage inédite qui correspond aussi bien aux jeunes filles qu'aux garçons en misant sur des teintes très flashy et un packaging qui rappelle les séances de coloriage de l'enfance. On le voit donc, la mentalité "gender fluid", ça concerne tous les secteurs de la consommation !

Crédit : Zara