Société

Les Millennials, accros à l'astrologie ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les Millennials, accros à l'astrologie ?

Croire en sa bonne étoile, ça a du sens ou non pour la jeune génération ? Une nouvelle étude signée YouGov France pour Femina.fr s'intéresse au sujet en montrant que les 18-34 ans sont nombreux à se passionner pour l'astrologie.

En cette période de reprise et de lancement de nouveaux projets, qu'ils soient professionnels ou personnels, les jeunes Français croient-ils en leur bonne étoile ? Une nouvelle étude YouGov France pour Femina.fr s'intéresse au sujet en décryptant le rapport des Français à l'astrologie. Ces derniers croient-ils en l’astrologie ? A quelle fréquence consultent-ils leur horoscope ? Ont-ils déjà choisi leurs partenaires amoureux en fonction leurs signes astrologique ? Et qu'en est-il de la jeune génération spécifiquement ? L'étude signée YouGov est l'occasion de découvrir que les jeunes Français, connus pour être optimistes, croient davantage en l'astrologie que leurs aînés. Ainsi, 41% des Millennials déclarent croire en l'astrologie. C'est le cas pour 46% des 18-24 ans et de 37% des 25-34 ans, contre 28% de l'ensemble des Français. Et à quel point cela se ressent dans leur vie quotidienne ?

Les Millennials, accros à l'astrologie ?

9 jeunes Français sur 10 estiment que leur signe astrologique influence leur caractère. Plus précisément, 39% des 18-34 ans pensent que cet élément influence beaucoup leur caractère contre 50% qui pensent que cela joue un peu. Pour avoir une idée de ce que les astres leur réservent, 18% des Millennials français interrogés par YouGov pour Femina.fr consultent leur horoscope en moyenne une fois par mois. Ils sont 17% à le consulter une fois par semaine, 14% à le consulter plusieurs fois par mois ou plusieurs fois par semaine et 12% à le lire une fois par jour. Et, pour 72% des 18-24 ans (contre 33% des 25-34 ans et 46% des Français), c'est sur Internet que ça se passe. Seuls 3% des plus jeunes consultent l'horoscope dans le journal contre 23% des 25-34 ans et 16% des Français. Près d'un jeune sur deux (44%) déclare avoir déjà pris une ou des décisions en fonction de ce qu'indiquait son horoscope : pour 17%, cela arrive rarement tandis que 20% admettent que c'est arrivé quelques fois et que 7% déclarent que cela arrive souvent. En revanche, sur le plan amoureux, pas question de laisser les étoiles décider pour eux : seuls 8% des 18-24 ans déclarent avoir déjà choisi leur partenaire amoureux en fonction de sa compatibilité avec leur signe astrologique. Chez les 25-34 ans, en revanche, près d'un sondé sur cinq (19%) admet avoir déjà procédé de cette manière.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les femmes de la Génération Z seraient les plus complexées en France
À lire aussi
Voyage, immobilier, mariage, qu'est-ce qui fait réellement rêver les Millennials pour la rentrée 2020 ?
À lire aussi
La jeune génération, éloignée de l'esprit "Charlie" ?
À lire aussi
Les Millennials français et l'upcycling, quelle réalité en 2020 ?
À lire aussi
L'apéro virtuel, un incontournable de la rentrée 2020 pour la jeune génération ?
À lire aussi
Le coliving, une tendance qui séduit de plus en plus la jeune génération ?
Encore plus de contenus
Ikea il y a 2 jours

Ikea ouvre son tout premier magasin de seconde main

La seconde main s'invite de plus en plus souvent dans nos vies, dans tous les domaines de consommation ou presque. Dans ce contexte, l'enseigne d'ameublement Ikea vient d'annoncer l'ouverture prochaine de son tout premier magasin justement dédié aux meubles d'occasion.

Ikea ouvre son tout premier magasin de seconde main
Mobile il y a 3 jours

Moka, "Beaucoup de jeunes aimeraient investir le plus tôt possible mais ne savent pas comment faire" (EXCLU)

À l'heure où la jeune génération se dit globalement sérieuse et responsable sur le plan des finances, on note que les moins de 35 ans restent quoi qu'il en soit peu enclins à épargner pour financer l'ensemble de leurs projets de vie. Pour l'interview de la semaine, Maxime Le Maître, Country Lead France chez Moka, nous parle d'une situation qui pourrait bien changer à l'avenir.

Moka, "Beaucoup de jeunes aimeraient investir le plus tôt possible mais ne savent pas comment faire" (EXCLU)
Les Millennials, accros à l'astrologie ?
Pixel de tracking