Les Millennials et l'emploi, quelle réalité en 2018 ?

Ecrit par

Au travail les jeunes ! Mais, justement, que pensent réellement les Millennials du marché de l'emploi actuel ? Une nouvelle étude menée par Domplus-BVA s'intéresse au sujet, en faisant état d'une jeune génération plutôt compliquée !

Vous le savez, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à bien cerner la jeune génération. Et, indéniablement, cela passe également par comprendre son rapport au marché du travail, qui constitue un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. En la matière, il y a quelques jours, nous vous dévoilions les 4 aspirations principales de la génération Z au sujet du travail. Aujourd'hui, on s'intéresse à leurs aînés, les Millennials, au travers d'une étude menée par Domplus-BVA et relayée par le site La Tribune. L'occasion de voir que, si la jeune génération est effectivement heureuse au travail, l'épanouissement est finalement loin d'être complet. Ainsi, les jeunes salariés se montreraient davantage insatisfaits de leur vie professionnelle que leurs aînés : le taux de satisfaction atteint 64% chez les moins de 35 ans contre 80% en moyenne pour les autres générations. Ce qui explique ce chiffre, c'est peut-être que leur vision du travail diverge de celle de leurs collaborateurs plus âgés. "Souvent, dans le discours des employeurs, on retrouve une incompréhension. Ils pensent qu'il n'y a plus d'engagement envers l'entreprise chez les jeunes salariés. Mais ce n'est pas ça, c'est simplement qu'il est différent", explique Arnaud Vallin, sociologue chez Domplus.

Par ailleurs, on apprend que, à l'heure où 86% des jeunes interrogés se disent préoccupés par leurs ressources financières et 80% par leur carrière professionnelle, c'est actuellement l'apport financier d'un job qui constitue leur plus grande priorité. Concrètement, "pour 71% des moins de 35 ans, le salaire est l'élément qui compte le plus dans les choix professionnels. L'ambiance de travail, pour 62% des interrogés, et la nature ou le contenu des tâches effectuées, pour 45%, arrivent ensuite dans les motivations des choix". S'ils sont moins déterminants, ces facteurs n'en sont pas moins importants : comme l'étude le révèle, 75% des jeunes sondés estiment qu'il est primordial d'exercer une activité professionnelle qui les passionne. Aussi, pour les jeunes salariés, la volonté de concilier vie privée et vie professionnelle est également prioritaire. Ainsi, pour 88% des interrogés, il est indispensable d'établir une frontière entre ces deux vies, même s'ils sont 54% à effectuer des tâches personnelles pendant leur travail et 45% à effectuer des tâches professionnelles pendant leurs jours de repos. Entre théorie et pratique, il y a comme un fossé...que les jeunes cherchent de plus en plus à combler.

Crédit : thebusinesswomanmedia.com