Les Millennials et l'épargne, quelle réalité en 2018 ?

Ecrit par

À l'heure où l'on se demande régulièrement si la jeune génération est capable de mettre un peu d'argent de côté chaque mois, c'est aujourd'hui une étude commandée par Air Liquide et Actionaria qui fait le point sur le sujet, en mettant en lumière une contradiction qui caractérise les moins de 35 ans.

En cette année 2018, le rapport des Millennials à l'argent se trouve au cœur de nombreuses études. Vous le savez, au quotidien, la rédaction d'Air of melty se donne pour mission de vous aider à toujours mieux comprendre les moins de 30 ans, et ce sur tous les plans, notamment celui des finances. À ce sujet, il y a quelques heures à peine, nous vous révélions que, si 66% des Millennials se disent sensibles à la mode durable, ceux qui en achètent réellement sont beaucoup moins nombreux, la faute à un budget relativement limité. Aussi, courant octobre, nous vous faisions savoir que les jeunes et les économies, c'est un duo qui ne matche pas. En effet, selon un récent rapport de l'Office National des Statistiques, 53% des Millennials n'ont pas d'argent de côté. Et ceux qui en ont en ont peu. Quatre jeunes sur dix ont à peine 1 000 euros de côté. Aujourd'hui, c'est l'étude commandée par Air Liquide et Actionaria auprès du service d'études Infopro Digital et baptisée "Les Millennials et Xennials et l'investissement en entreprise" qui nous en apprend davantage sur le rapport des jeunes à l'épargne. Verdict, selon cette étude, les jeunes cherchent bien à mettre de l'argent de côté chaque mois ou presque !

Les Millennials et l'épargne, quelle réalité en 2018 ?
Les Millennials et l'épargne, quelle réalité en 2018 ?

Comme le révèle le site Business Insider, qui relaie l'étude, "le premier objectif évoqué est de pouvoir se créer un patrimoine (76% des répondants), viennent ensuite la volonté de préparer l'avenir de ses enfants et de préparer sa retraite (75% chacun). Les jeunes interrogés épargnent également pour voyager (73%), acheter leur résidence principale (72%), percevoir des intérêts sur l'argent épargné (66%) ou encore se marier ou fonder une famille (56%)". Pour autant, quel que soit l'horizon d’investissement, les 25-41 ans privilégient en grande majorité des produits d'épargne peu rémunérateurs et traditionnellement associés à des placements de court terme (Livrets d’épargne, épargne logement...), constatent les auteurs de l'étude. Dans le même temps, seuls 44% des Millennials se disent prêts à investir dans l'économie réelle, contre 79% pour les investisseurs tous âges confondus. En revanche, ils sont particulièrement sensibles à l'engagement des entreprises pour le bien-être de leurs salariés (46 %) et la préservation de l'environnement (34 %), critères qui pourraient influencer leur décision d'investissement et pourraient les pousser à financer des entreprises engagées et responsables. On le voit donc encore une fois, on a affaire à une jeune génération engagée qui cherche à trouver du sens partout où elle investit...et où elle s'investit !

Crédit : melty.fr