Coronavirus

Les Millennials et le reconfinement, quel état d'esprit ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les Millennials et le reconfinement, quel état d'esprit ?

Alors que le reconfinement a été acté pour une durée de quatre semaines minimum, une nouvelle étude signée YouGov s'intéresse au regard de la jeune génération sur cette mesure et son état d'esprit en ce mois de novembre 2020.

Depuis le vendredi 30 octobre, la France est de nouveau confiné. Les mesures de couvre-feu, qui avaient bien inspiré la jeune génération, n'ont pas suffi à limiter la propagation de Covid-19. Désormais, chacun est donc invité à rester à la maison autant que possible et à privilégier le télétravail quand c'est possible. Une bien mauvaise nouvelle pour les jeunes quand ont sait qu'ils sont 7 sur 10 à souhaiter retourner au bureau. Comment se sentent réellement les 18-35 ans en ce début de reconfinement ? Sont-ils d'accord avec cette mesure ? Appréhendent-ils le mois à venir ? Une nouvelle étude menée par YouGov entre le 28 et le 30 octobre 2020 répond à ces questions. Cette nouvelle enquête est l'occasion d'apprendre, dans un premier temps, que 9 jeunes Français sur 10 ont écouté l'allocution du président de la République Emmanuel Macron le 28 octobre dernier. Ils ont été 89% à la suivre contre 88% de l'ensemble des Français. De quoi bien prouver leur besoin d'être informés sur le sujet. Globalement, près d'un millennial sur deux (47%) déclare par ailleurs avoir trouvé le président "convaincant" pendant son allocution. Dans le détail, 39% des 18-34 ans (vs 40% des Français) l'ont jugé "assez convaincant" et 7% "très convaincant". À l'inverse, 18% des 18-34 ans n'ont pas du tout été convaincus par les propos du président.

Les Millennials et le reconfinement, quel état d'esprit ?
Crédit : Pixabay

D'ailleurs, on note que, sur bien des points, les déclarations du président divisent les foules. Concernant la politique de tests ou encore la stratégie mise en place ces derniers mois, seule la moitié des sondés se dit d'accord avec les propos du chef d'Etat. Quoi qu'il en soit, toujours selon l'étude menée par YouGov, 49% des 18-34 ans approuvent les mesures mises en place pour le mois de novembre : reconfinement, télétravail et fermeture des commerces non-essentiels. C'est moins que l'ensemble de la population (54%) et cela montre bien un réel clivage dans la manière de gérer la crise sanitaire en cours. Dans le détail, seuls 17% des Millennials (et 19% de l'ensemble des Français) approuvent tout à fait ces mesures tandis que 33% les approuvent plutôt. À l'inverse, 16% des jeunes sondés ne les approuvent pas du tout. Par ailleurs, on note que près d'un jeune sur trois appréhende fortement cette nouvelle période de confinement : ils sont 29% à le dire. Et 40% déclarent l'appréhender un peu. Au total, ce sont 7 Millennials sur 10 qui redoutent les prochaines semaines passées à la maison, un chiffre légèrement plus élevé que pour les autres catégories d'âge. Pour rendre le confinement plus supportable, 11% des 18-34 ans (vs 5% des Français) prévoient de le passer dans la maison de leurs parents ou de leurs proches tandis que 3% le passeront dans la maison d'amis. Mais 79% prévoient de rester dans leur résidence principale. Enfin, à noter que plus d'un jeune sur trois (35% vs 28% des Français) aurait préféré la solution de l'immunité collective pour maintenir une vie économique et sociale viable au lieu d'un reconfinement. Aussi, 39% (vs 31% des Français) auraient préféré confiner uniquement les personnes à risque plutôt qu'un reconfinement total. Des chiffres plus élevés que pour toutes les autres catégories d'âges.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les habitudes de consommation des Millennials chamboulées avant le reconfinement
À lire aussi
La situation des étudiants particulièrement dégradée en cette fin d'année 2020 ?
À lire aussi
7 choses que le confinement nous apprend sur la Génération Z
Encore plus de contenus
Marketing il y a 7 heures

Quel est le réel impact des confinements sur le secteur du bricolage ?

Lors du premier confinement, de nombreux Français ont misé sur le bricolage pour occuper leurs journées. Est-ce une nouvelle fois le cas lors de ce deuxième confinement ? Et quelles sont les enseignes qu'ils priviélgient ? Pour répondre à ces questions, l'appli de cashback Joko a analysé l'évolution des dépenses de ses utilisateurs au cours des deux confinements.

Quel est le réel impact des confinements sur le secteur du bricolage ?
Les Millennials et le reconfinement, quel état d'esprit ?
Pixel de tracking