Emploi

Les Millennials et le télétravail, quel bilan pendant le confinement ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les Millennials et le télétravail, quel bilan pendant le confinement ?

Les jeunes Français et le télétravail, ça matche ou pas ? Alors que le pays retrouve peu à peu un fonctionnement normal, YouGov a interrogé les Français sur leurs semaines de télétravail forcé pendant le confinement. Verdict, la jeune génération nous surprend encore une fois !

Les mesures de confinement annoncées en mars dernier ont chamboulé la manière de travailler d'un grand nombre de Français, et notamment des Millennials. Dès que cela était possible, la règle a été de miser sur le télétravail. Une décision largement soutenue par l'ensemble des 16-34 ans mais qui n'a pas toujours été simple à gérer, comme le révèle aujourd'hui une nouvelle étude menée par YouGov du 8 au 9 juin 2020. Dans un premier temps, l'étude en question révèle que les jeunes étaient déjà plus familiers du télétravail que leurs aînés avant le confinement. Ainsi, 24% des 18-34 ans en avaient déjà fait contre 17% de l'ensemble des Français. Pendant le confinement, 70% des 18-24 ans et 58% des 25-34 ans ont été en télétravail (pour ceux qui pouvaient travailler de cette manière) contre 44% des Français. Mais cela n'était pas évident dès le départ : un jeune sur deux (53% des 18-24 ans) appréhendait en effet le télétravail quand le confinement a été annoncé, contre 26% des 25-34 ans et 30% des Français. De quoi donner envie à certains de vite retrouver leur espace de travail habituel !

Les Millennials et le télétravail, quel bilan pendant le confinement ?

Heureusement, l'étude menée par YouGov révèle qu'une majorité de Millennials estime que le télétravail a été facilité par un bon équipement (74% des 18-34 ans vs 69% des Français), et ce même si ce dernier a été financé directement par eux-mêmes pour près d'un jeune sur trois. Ce qui a été le plus apprécié dans le télétravail par la jeune génération, c'est avant tout l'absence de transports (61%) devant la flexibilité des horaires (59%) puis une fatigue atténuée (50%), du calme et une meilleure concentration (39%) et moins de stress (32%). Les jeunes notent aussi plus de productivité (24%). Ce que les Millennials ont le moins apprécié, à l'inverse, c'est la perte du lien collectif (54%) et l'absence de frontière entre la vie professionnelle et la vie personnelle (53%), même si cela est moins présent que pour l'ensemble des Français (62 et 58%). Cela devance l'isolement ressenti (40%), la difficulté de l'autodiscipline (32%) et la surcharge de travail (30%). Globalement, 4 jeunes sur 10 estiment avoir plus travaillé que d'ordinaire pendant le confinement. On note aussi que 38% des Millennials ont parlé de démotivation, contre "seulement" 26% des Français. Au final, 64% des Millennials affirment avoir bien vécu cette période de télétravail forcée, contre 68% des Français. En revanche, alors que 30% des 25-34 ans et 24% des Français affirment même l'avoir très bien vécue, c'est le cas pour seulement 9% des plus jeunes. Etonnant puisque l'on pensait qu'ils étaient les plus enclins à apprécier le fait de pouvoir travailler avec plus de flexibilité. Dans ce contexte, c'est sans grande surprise que 6 jeunes sur 10 se disent contents de pouvoir retourner au travail désormais. Pour autant, 58% des 18-34 ans ne seraient pas contre du télétravail quelques fois par mois à l'avenir !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
42% des lycéens et étudiants redoutent l'impact de la crise sur leur carrière professionnelle
À lire aussi
Les Millennials et la Génération Z, plus motivés que leurs aînés au travail ?
À lire aussi
51% des 18-25 ans pensent que la rentrée scolaire se déroulera normalement
À lire aussi
Augmented Talent, “Les Millennials ont un besoin de collectif fondamental qui n’est pas forcément compatible avec le télétravail” (EXCLU)
À lire aussi
55% des jeunes pensent que la valeur de leur diplôme sera altérée par la crise du Covid-19
Encore plus de contenus
Marketing il y a 5 jours

6 conseils pour réussir vos campagnes d'influence en 2020

En cette année 2020, le marketing d'influence dispose d'une grande puissance pour toucher la cible des 18-35 ans. Mais encore faut-il savoir comment créer une bonne campagne avec des influenceurs. Hivency et Agorapulse dévoilent quelques conseils bien utiles.

6 conseils pour réussir vos campagnes d'influence en 2020
Les Millennials et le télétravail, quel bilan pendant le confinement ?
Pixel de tracking