Société

Les Millennials et les applis dating, ça matche à quel point ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les Millennials et les applis dating, ça matche à quel point ?

Tinder et les autres applications de rencontre font-elles partie du quotidien de la jeune génération ? Une nouvelle étude signée YouGov s'intéresse au sujet en révélant ce qui attire les jeunes (ou non) vers ce genre de services.

Tic tac, tic tac, en ce mois de février 2020, la Saint-Valentin, une fête pas forcément très appréciée de la jeune génération, approche à grands pas. En ce mois qui met l'amour à l'honneur, on peut se demander comment les jeunes se comportent dans leurs relations sentimentales. Il y a quelques mois, les équipes de BETC mettaient en lumière les nouveaux codes amoureux de la jeune génération, avec notamment une grande importance accordée à Instagram, qui sert à la fois de réseau social permettant d'officialiser une relation mais qui permet aussi de faire des rencontres. Mais qu'on se le dise, c'est en général sur les applis dating que les jeunes Français rencontrent l'amour. C'est ce que vient de révéler une étude signée YouGov, qui met notamment en avant la popularité de Tinder, qui a récémment invité la jeune génération à être fière de son statut de célibataire. Alors, comment les 18-35 ans matchent-ils au juste au quotidien ?

Les Millennials et les applis dating, ça matche à quel point ?
Crédit : Sharon McCutcheon via Unsplash

Alors que seuls 22% de l'ensemble des Français admet avoir déjà utilisé une application de rencontre de type Tinder, Happn et compagnie, le chiffre atteint 37% chez les 18-24 ans et 41% chez les 25-34 ans. Pour les premiers, c'est avant tout pour s'amuser que qu'ils se connectent à ce genre de service (26% vs 21% pour les 25-34 ans). Pour les seconds, c'est surtout pour rencontrer quelqu'un (25% vs 18%). Si vous vous demandez quel est le service le plus populaire auprès des jeunes, la réponse est nette : Tinder est mentionnée par 73% des 18-24 ans et 41% des 25-34 ans contre 41% de l'ensemble des Français. Suivent Badoo (23% et 46%), Meetic (13% et 36%), Happn (25% et 21%) ou encore Adopte un mec (3% et 33%). On le voit donc, il existe de grandes différences en fonction de l'âge. Pourtant, les jeunes sont plus peu optimistes quant à l'issue des rencontres qu'ils font sur ces services. Pour 6 jeunes sur 10, les applications de rencontre ne débouchent que rarement sur une relation sérieuse. En revanche, pour la moitié des sondés, les applications de rencontre sont idéales pour rencontrer de nouvelles personnes. Pour un jeune sur cinq, il faut être désespéré pour s'inscrire sur une appli dating. Et quid du ghosting dans tout ça ? Les 18-35 ans sont-ils adeptes ou victimes de ce phénomène qui consiste à arrêter subitement de répondre à quelqu'un sans donner d'explications ? À en croire l'étude YouGov, la réponse est oui : alors que seuls 24% des Français admettent avoir déjà ghosté quelqu'un, le taux atteint 42% chez les jeunes. Dans le même temps, près de 4 jeunes sur 10 admettent avoir déjà été ghostés, contre 25% de l'ensemble des sondés.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Festivals, musées, parcs d'attraction, comment les Millennials choisissent-ils leurs loisirs ?
À lire aussi
Les Millennials et les vacances d'hiver 2020, quelle réalité ?
À lire aussi
Les Millennials français et la Saint-Valentin, ça matche en 2020 ?
À lire aussi
Le pouvoir, qu'est-ce que cela veut dire pour les Millennials ?
À lire aussi
Les 18-35 ans, la génération la moins engagée sur le plan de l'environnement ?
Encore plus de contenus
Twitter

Bientôt des Stories sur Twitter ?

La folie des stories sur les réseaux sociaux n'est pas près de s'arrêter ! Après Snapchat, Instagram, Facebook, YouTube ou encore Spotify, c'est désormais au tour de Twitter d'envisager de se lancer dans la publication de contenus éphémères. En tout cas, c'est ce que laisse à penser sa dernière acquisition.

Bientôt des Stories sur Twitter ?
Les Millennials et les applis dating, ça matche à quel point ?
Pixel de tracking