Passer des vacances "Instagrammables", la priorité des jeunes voyageurs ?

Ecrit par

Avec l'été qui approche, les projets de voyages des moins de 30 ans se concrétisent. À l'heure où ces derniers préparent activement leurs vacances, on en sait désormais plus sur leurs véritables priorités en la matière grâce à Schofields.

Avec la belle saison qui arrive, l'envie des jeunes de voyager prend elle aussi son envol. Les jeunes et les voyages, ça matche à fond, la rédaction d'Air of melty vous en parle régulièrement. C'est indéniable, la jeune génération constitue à ce jour une génération de globe-trotters désirant découvrir de nouveaux lieux et de nouvelles cultures, tout en disposant de budgets limités. Une étude le montrait d'ailleurs il y a quelques mois, le voyage n'est plus considéré comme étant un luxe mais comme une nécessité pour les Millennials. Mais une nécessité qui prend quelle forme, au juste ? En début d'année, nous vous parlions du travel bragging, à savoir le phénomène qui caractérise les jeunes globe-trotters, habitués à prendre des photos pour faire jalouser leurs amis et leurs proches. Aujourd'hui, c'est une étude signée du groupe britannique Schofields qui nous en apprend plus sur les priorités des Millennials lors de voyages. Et, encore une fois, la tendance du travel bragging se confirme plus que jamais !

Passer des vacances "Instagrammables", la priorité des jeunes voyageurs ?
Passer des vacances "Instagrammables", la priorité des jeunes voyageurs ?

Ainsi, selon cette étude, pour 40% des jeunes sondés, le plus important lors d'un voyage, c'est de savoir comment celui-ci rendra auprès des proches laissés à la maison. En pratique, 40,1% des Millennials estiment donc que leur priorité principale est de voir à quel point leurs vacances seront instagrammables. Suivent le prix et la disponibilité d'alcool, qui préoccupe 24% des jeunes interrogés. Aussi, la notion de développement personnel intéresse 22,6% des sondés, tandis que les chances de goûter la cuisine locale et les opportunités de sites à visiter ferment la marche, avec respectivement 9,4% et 3,9% des pourcentages. Phil Schofield, Head of Inbound Marketing chez Schofields, s'est dit fasciné par ces résultats, même s'il a expliqué que le but de l'enquête était effectivement de montrer à quel point le digital influence désormais toutes les pratiques de la jeune génération. "On nous dit en permanence que le marketing digital affecte directement les comportements des individus mais c'est seulement en disposant de résultats comme celui obtenu aujourd'hui que l'on prend réellement conscience de l'effet que vivre dans un monde où tout est en ligne peut avoir sur une personne". Alors, on part quand en vacances ?

Crédit : x