Les Millennials, pas assez entourés par leurs proches ?

Ecrit par

SOS Amitié pour la jeune génération ! Selon une récente étude dévoilée par YouGov, les Millennials auraient aujourd'hui beaucoup de mal à trouver de vrais amis. Heureusement, la situation est moins désespérante en France.

Vous le savez si vous nous lisez régulièrement, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien est de vous aider à toujours mieux comprendre la génération des Millennials, alias les 20-35 ans. Dans ce contexte, récemment, nous vous parlions du rapport des Millennials à la méchanceté. Un peu plus tôt, nous vous dévoilions les valeurs que les Millennials attendent des marques en 2019, entre transparence, frissons et collaboration. Aujourd'hui, on s'intéresse au rapport des jeunes à l'amitié. Alors que l'on apprenait il y a quelques semaines qu'un jeune sur deux parle quotidiennement à ses amis sur Snapchat, on découvre que d'autres jeunes se sentent largement isolés. Ainsi, outre-Atlantique, près de 25% des Millennials n'auraient aucun ami. C'est en tout cas ce que vient de révéler une étude signée YouGov. Les jeunes seraient ainsi plus nombreux que les générations plus âgées à dire ne pas avoir d'entourage proche.

Les Millennials, pas assez entourés par leurs proches ?
Les Millennials, pas assez entourés par leurs proches ?

Ces dernières études, de nombreuses études l'ont montré, la jeune génération accorde une grande importance à ses pairs. Souvent, l'avis des amis compte autant voire plus que l'avis de membres de la famille, que ce soit pour l'achat d'un bien ou pour une décision de vie à faire. Pourtant, selon cette nouvelle étude dévoilée par YouGov, aux Etats-Unis, 25 % des Millennials déclarent ne pas avoir d'entourage, de manière globale. Ils sont aussi 22 % à déclarer ne pas avoir d'amis. Enfin, ils sont aussi 27 % à ne pas avoir d'ami proche et 30 % à ne pas avoir de meilleur ami. Heureusement, la situation serait moins dramatique en Europe. En tout cas, toujours selon l'étude de YouGov, seuls 6 % des 15-30 ans déclarent n'avoir aucun réseau de sociabilité en France. Ce qui explique cette grande différence entre les deux régions du monde, c'est en partie le fait que 31 % des Américains concernés estiment qu'il est difficile de se faire des amis, un problème souvent lié à la timidité. D'autres ne ressentent simplement pas le besoin d'avoir des amis ou estiment ne pas avoir l'occasion de rencontrer de nouvelles personnes. Enfin, "le changement de parcours professionnel ou le travail en freelance souvent privilégiés par la génération Y, n’aident pas forcément à se faire de nouveaux potes", comme l'explique le site MCETV.

Crédit : istock