Marketing

Les Millennials, plus philanthropes que leurs aînés ? Tendance confirmée !

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les Millennials, plus philanthropes que leurs aînés ? Tendance confirmée !

Si vous vous demandez ce qui compte aujourd'hui beaucoup pour la jeune génération, la réponse est simple : c'est l'altruisme qui les fait vibrer. Le site Influencia s'est intéressé au côté philanthrope des moins de 30 ans qui réussissent pour mieux cerner leurs priorités du moment.

Si vous pensiez que la jeune génération est composée d'individus égoïstes qui ne pensent qu'à eux, vous avez tout faux ! La rédaction d'Air of melty, qui vous aide régulièrement à mieux comprendre les Millennials en vous dévoilant leurs caractéristiques et en vous présentant diverses études à leur sujet, vous en parlait récemment, la jeune génération constitue une génération de consommateurs altruistes confirmée. En effet, c'est désormais plus que jamais une certitude, les moins de 30 ans s'activent au quotidien pour améliorer le monde dans lequel ils vivent. Et, en matière de consommation, cela passe notamment par le fait que ces jeunes, qui ont plus de moyens qu'avant et qui ont envie de s'engager autrement, incitent les marques à miser sur 4 nouveaux P marketing : "Produit-People (qu'est-ce que je fais aux humains)-Périmètre (quel impact pour la planète) et Planète (quelle contribution positive à la planète)", comme l'expliquait récemment le Golden Club de M6. Aujourd'hui, c'est le site Influencia qui s'intéresse à ce trait de caractère des Millennials, en se demandant notamment ce que font les jeunes qui ont le pouvoir, l'argent et l'influence. Verdict ? Ils donnent. Toujours plus.

Les Millennials, plus philanthropes que leurs aînés ? Tendance confirmée !

Comme l'explique le site Influencia, "les millennials se montrent beaucoup plus professionnels et nettement plus ambitieux que leurs aînés lorsqu’ils prennent en charge la gestion des activités philanthropiques de leur famille. Un rapport de BNP Paribas rédigé par The Economist Intelligence Unit montre à quel point la génération Y prend très au sérieux ce travail qu’elle considère souvent être une véritable mission. Ces héritiers nés entre 1980 et 1999 soutiennent l’entrepreneuriat social aux quatre coins de la planète. Impatients, ils n’hésitent pas à utiliser les nouvelles technologies et à collaborer les uns avec les autres car ils souhaitent changer le monde sans perdre un instant". Dans cette logique, les jeunes sont prêts à dépenser de grandes sommes pour contribuer à de bonnes causes et, surtout, pour vérifier que cet argent sert à quelque chose. "Ces héritiers veulent également s’assurer de l’efficacité de leurs actions. La philanthropie doit aboutir, pour eux, à des résultats concrets sur le terrain". Parmi les secteurs dans lesquels la jeune génération s'engage le plus, on retrouve les projets qui viennent en aide aux populations isolées, qu'il s'agisse de les fournir en alimentation ou en énergie, en misant au maximum sur des valeurs de collaboration. En conclusion, pour le site Influencia, c'est clair, "ces héritiers altruistes font preuve aujourd’hui d’un réel professionnalisme pour s’assurer que leurs rêves deviennent réalité. Les marques doivent suivre leur modèle si elles souhaitent être prises au sérieux". Alors au travail...avec de l'engagement, surtout !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
La génération Z, une génération qui donne tout en matière de communauté
À lire aussi
S4M se lance dans le programmatique audio, tendance 2018 confirmée
À lire aussi
Culture du partage, crise de l'autorité, nomophie, les 5 caractéristiques principales de la Génération Z décryptées
À lire aussi
La jeune génération au-delà des clichés, ça donne quoi ?
À lire aussi
Le Podcast, un nouveau format audio à investir pour toucher les Millennials ?
Encore plus de contenus
Les Millennials, plus philanthropes que leurs aînés ? Tendance confirmée !
Pixel de tracking