Les Millennials, une génération très pudique ?

Ecrit par

Qui dit été dit corps moins habillés et peau plus exposée en général. Mais cela se vérifie-t-il pour la jeune génération ? Une nouvelle étude signée Ifop fait le point sur le rapport des Français à la pudeur. Zoom sur tout ce qui concerne les 18-35 ans.

C'est un fait qui n'a plus besoin d'être démontré : pour la jeune génération, l'apparence physique a une grande importance. Plusieurs études en ont récemment parlé, les Millennials se montrent très préoccupés par leur look, qu'il s'agisse de maquillage, de vêtements ou encore de chaussures. Pour autant, on l'apprenait le mois dernier, nombreux sont les jeunes qui sont complexés physiquement, notamment à cause de la télé-réalité. C'est en tout cas ce qu'a révélé une étude de l'association britannique Mental Health Foundation, en mettant en lumière le fait que 24% des jeunes entre 18 et 24 ans se disent complexés par la télé-réalité. Aujourd'hui, c'est une étude menée par Ifop pour muscle-up et s'intéressant au rapport des Français à la pudeur qui nous en apprend davantage. L'occasion d'apprendre que, alors que les Français s'attribuent en moyenne une note de 6,6/10 en matière de satisfaction sur le plan physique, les 25-34 ans se donnent en moyenne 6,3/10. Il s'agit de la plus faible note toutes catégories confondues. De leur côté, les 18-24 ans s'attribuent en moyenne une note de 6,6/10.

Les Millennials, une génération très pudique ?
Les Millennials, une génération très pudique ?

Par ailleurs, on apprend que 70% des 18-24 ans et 74% des 25-34 ans se disent pudiques, ce qui rentre dans la moyenne nationale, fixée à 74%. En pratique, moins de 6 jeunes sur 10 déclarent dormir nu. Il s'agit encore une fois du résultat le plus bas toutes catégories d'âge confondues, avec une moyenne nationale fixée à 63%. Dans le même temps, un tiers des 18-24 ans et des 25-34 ans déclarent se mettre plus ou moins facilement nu(e) devant d'autres personnes dans les vestiaires. Si les Millennials ne semblent pas forcément toujours très à l'aise avec leur corps, ils s'efforcent quoi qu'il en soit de changer la donne, notamment grâce au sport. Ainsi, 59% des 18-34 ans déclarent pratiquer une activité physique de manière hebdomadaire. Ils sont 38% chez les 18-24 ans et 35% chez les 25-34 ans à le faire pour se muscler alors que la moyenne observée chez l'ensemble des Français se situe à 24%. Ils sont aussi 29% et 30% à faire du sport pour mincir, contre 21% pour l'ensemble des Français. Enfin, 75% des 18-24 ans prévoient de modifier leur hygiène de vie à l'approche de l'été contre 65% pour l'ensemble des Français. En cela, on le voit bien, la jeune génération ressent une certaine pression sur son apparence physique, en particulier au moment de l'arrivée de la belle saison. Et ils sont aussi les plus pessimistes : alors que 36% des Français pensent que tout le monde peut réussir à mincir ou à se muscler seul, ils sont seulements 29% des 18-34 ans à être d'accord avec cette affirmation.

Crédit : x