Emploi

Les moins de 35 ans prêts à changer d'employeur en cas de retour contraint au 100% présentiel

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les moins de 35 ans prêts à changer d'employeur en cas de retour contraint au 100% présentiel

Alors que les entreprises n'ont désormais plus l'obligation d'imposer une part de télétravail à leurs employés, les jeunes font savoir qu'ils ne sont pas prêts à retourner au bureau comme avant le début de la crise sanitaire. C'est ce que révèle une étude signée OpinionWay pour Slack.

Télétravail ou pas pour cette rentrée 2021 ? Alors que 56% de jeunes pensaient ne pas pouvoir couper avec le travail cet été même pendant leurs vacances, c'est désormais l'heure de la reprise pour l'ensemble des Français. À ce sujet, une étude menée il y a quelques semaines montrait que la Génération Z n'avait qu'une hâte : retourner au bureau. Mais visiblement, en réalité, le sujet est plus compliqué à appréhender qu'il n'y parait. En tout cas, une nouvelle étude menée par OpinionWay pour Slack révèle que les jeunes ne sont pas prêts à tout accepter de leur entreprise en cette période de crise sanitaire. Ainsi, l'étude révèle que 57% des moins de 35 ans sont décidés à changer d'employeur si celui-ci venait à imposer le retour du 100% présentiel. À titre de comparaison, "seuls" 38% de l'ensemble des Français sont du même avis. En clair, on le voit, pour la jeune génération, la flexibilité et la liberté de choisir où travailler sont désormais des essentiels dans leur vie professionnelle !

Les moins de 35 ans prêts à changer d'employeur !
Crédit : Hinterhaus Productions, Getty Images

Globalement, toujours selon l'étude menée par OpinionWay pour Slack, 56% des Français et jusqu'à 62% des moins de 35 ans estiment que leur entreprise est sortie gagnante de la crise. Parmi les principaux avantages que les employés ont retirés de la crise sanitaire, arrivent en tête l’augmentation de la flexibilité dans les horaires (28%), un meilleur équilibre pro/perso (24%) et une meilleure utilisation des technologies pour 23%. Néanmoins, avec les confinements successifs et l’explosion des réunions à distance, près d’un employé français sur 3 (27%) évoquent un sentiment d’isolement par rapport aux collègues. A cela s’ajoute un travail moins fluide : 23% rapportent une perte de qualité dans la communication, 17% une perte de productivité et 15% un ralentissement dans l’exécution des tâches. Des chiffres en accord avec plusieurs études menées sur le sujet ces derniers mois. Pour garder contact avec leurs collègues et travailler plus efficacement, 34% de l'ensemble des salariés déclarent utiliser au moins une fois par semaine les plateformes collaboratives (Slack, Discord...). Et ce sont les jeunes de moins de 35 ans qui donnent le ton en la matière : ils sont près d'un sur deux (47%) à les utiliser régulièrement. Ce constat vaut également pour la gestion de documents collaboratifs: 54% des employés de moins de 35 ans les utilisent au moins une fois par semaine contre 39% chez les employés plus âgés. Enfin, on notera que, même si l’email reste le logiciel le plus utilisé par les employés de bureau (84% s’en servent au moins une fois par semaine), il est manifestement en perte de vitesse chez les jeunes avec seulement 75% d’utilisation chez les moins de 35 ans.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Emploi : 78% des jeunes en recherche de sens avant tout
À lire aussi
La Génération Z et son premier job, quelle réalité en 2021 ?
À lire aussi
48% des étudiants français se sentent dissuadés de poursuivre une carrière créative
À lire aussi
La Génération Z n'a qu'une hâte : retourner au bureau !
À lire aussi
56% de jeunes ne pensent pas pouvoir couper avec le travail cet été
Encore plus de contenus
Société il y a 9 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
Les moins de 35 ans prêts à changer d'employeur en cas de retour contraint au 100% présentiel
Pixel de tracking