Les (nouvelles) attentes de la Génération Z au travail décryptées

Ecrit par

On vous le répète chaque jour ou presque, la jeune génération ne fait rien comme ses aînés. Cela se sent aujourd'hui sur le marché de l'emploi, avec des moins de 25 ans qui ont des envies et des besoins bien précis qui les distinguent de leurs aînés. Décryptage avec Mazars et Opinion Way.

Au travail les jeunes ! D'accord mais comment au juste ? On vous en parle régulièrement sur notre site, de manière générale, il est important de comprendre le rapport qu'entretient la jeune génération avec le monde de l'emploi à l'heure où celui-ci constitue un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. À ce sujet, il y a quelques semaines, nous vous expliquions comment recruter et fidéliser les Millennials, grâce à quelques conseils signés Welcome To The Jungle et Payfit. Plus récemment, c'est l'équipe de l'agence Mille Soixante Quatre qui vous dévoilait quelques pistes pour bien manager les Millennials en 2019. Aujourd'hui, c'est la génération qui les suit, la Génération Z, alias les 15-25 ans, qui est mise en lumière grâce à une étude menée par Mazars et Opinion Way. Que cherche au juste la Génération Z sur le marché du travail actuellement ? De la nouveauté et du changement, clairement.

Les (nouvelles) attentes de la Génération Z au travail décryptées
Les (nouvelles) attentes de la Génération Z au travail décryptées

Ainsi, selon cette étude, 79% des Gen Z veulent travailler en CDI, contre 86% des Gen Y. Pour les plus jeunes, le contrat à durée indéterminée ne représente pas l'avenir. Ils sont notamment la moitié à penser qu'il a vocation à disparaître. Encore une fois, on retrouve la notion d'une génération de slasheurs, avec un tiers de ces jeunes qui souhaitent cumuler 3 activités ou plus. Aussi, un Gen Z sur quatre souhaite devenir son propre patron. Suivent l'envie de travailler pour une institution publique, puis une startup, une ETI, un des GAFA et enfin une entreprise du CAC40. Par ailleurs, en matière de bien-être au travail, 73% de la Gen Z attend de l'entreprise qu'elle lui permette d'organiser ses horaires de travail. Aussi, pour ces jeunes, la rémunération (57%) a plus d'importance que l'ambiance de travail (56%) et que l'intérêt pour le poste (40%). Pour Mathilde Le Coz, Directrice Développement des Talents et Innovation RH chez Mazars France, tous ces chiffres montrent bien que la Génération Z est une "génération d'entrepreneurs qui en revient finalement aux fondamentaux : sécurité, rémunérations et interactions. Alors que la génération Y était caractérisée par l'engagement et l'équilibre vie privée/vie pro, la Gen Z est plus que jamais à la recherche d'expérience de vie, d'échanges et de lien de confiance".

Crédit : x