Les publicités peintes sur les murs reviennent en force, les Millennials touchés ?

Ecrit par

On le sait, la jeune génération est ultra active sur tous les écrans. Mais, en matière de publicité, sachez-le, les moins de 35 ans restent plutôt traditionnels et apprécient notamment la communication offline. En la matière, une tendance originale opère un retour un force et pourrait bien avoir tout bon auprès de cette cible : la publicité peinte.

Surprendre les jeunes, tel est aujourd'hui la règle à adopter pour tenter de séduire les moins de 35 ans en matière de publicité. A ce sujet, récemment, au-delà de vous dévoiler les 4 mots-clés à intégrer pour engager les Millennials entre natif, mobile, vidéo et émotion, la rédaction d'Air of melty vous expliquait que la jeune génération, pas définitivement fermée à la publicité en ligne, attendait une publicité pertinente et bien pensée, capable de l'étonner positivement. Une façon de miser sur cet état d'esprit, c'est par exemple de détourner et de réinventer les formats déjà existants et qui ont déjà fait l'objet d'études montrant le désintérêt de la jeune génération, voire pire, leur rejet. C'est exactement ce qu'a fait, avec succès, un team créatif remettant le format pop-up au goût du jour pour engager les Millennials, au travers d'une campagne étonnante misant tout sur l'interactivité et la surprise. Mais puisqu'il n'y a pas que l'offline dans la vie des jeunes, c'est du côté de New York que l'on se tourne aujourd'hui pour voir comment la publicité d'affichage a pris un virage pour engager toujours plus efficacement le grand public, en misant une nouvelle fois sur l'élément de surprise : les publicités peintes directement sur les murs viennent d'opérer un retour inattendu.

Comme l'explique le site France TV Info, qui relaie la nouvelle, "le street art n'est plus seul roi sur les murs de la ville. On les croyait dépassées, d'un autre âge à l'ère de l'instantané et du tout numérique : grâce à l'initiative d'une poignée d'artistes, venus d'ailleurs le plus souvent du street art, les publicités peintes sur les murs fleurissent à nouveau à New York, plus tendance que jamais". Peu sollicité car plus cher (40 000 dollars en moyenne par peinture) et plus long (4 jours) à créer qu'un affichage classique, l'affichage prenant la forme d'une publicité peinte permet aujourd'hui aux annonceurs qui osent se lancer de se différencier et d'apporter une notion d'authenticité à leur stratégie de communication. Tout cela sans compter le fait que ces affiches, souvent considérées comme étant de véritables œuvres d'art, car uniques et réalisées à la main, deviennent rapidement virales sur les réseaux sociaux, qui "servent de caisse de résonance, alimentés par des photos prises sur le vif, qui démultiplient la visibilité de la marque et de sa publicité". Pour Chris Cockerill, directeur général du bureau new-yorkais de Lamar, spécialiste de la location d'espaces, "ce renouveau tient pour partie à une montée en gamme, avec des peintres plus accomplis. Le résultat ressort mieux qu'avant, avec une touche branchée". Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire si vous voulez être tendance auprès des jeunes offline en 2017 !