Les trois règles à avoir en tête pour réussir une stratégie d'User Generated Content

Ecrit par

L'année 2018 sera-t-elle l'année de l'User Generated Content ? Cela semble se confirmer mois après mois. Aujourd'hui, c'est le site e-marketing qui apporte sa contribution à la réflexion générale en dévoilant les 3 règles pour tirer tous les bénéfices d'une stratégie UGC.

En cette année 2018, la tendance forte en matière de marketing visant la jeune génération, c'est certain, c'est le marketing d'influence. Savoir que l'on peut avoir recours aux influenceurs pour bien parler aux jeunes, c'est bien. Mais savoir comment réussir une campagne d'influence en trois points-clé, c'est encore mieux. Et savoir que d'autres types de stratégies fonctionnent aussi auprès de cette cible, c'est la perfection. Justement, à ce sujet, il y a quelques semaines, la rédaction d'Air of melty vous donnait 4 bonnes raisons de miser sur l'user generated content pour séduire les Millennials, grâce à l'expertise de l'agence Brand Voice. Aujourd'hui, on va plus loin, en vous dévoilant 3 règles pour "tirer tous les bénéfices du user generated content", présentées par le site e-marketing. Alors, prêts à miser sur l'UGC pour cartonner auprès des Millennials, qui sont plus de 7 sur 10 à déclarer consulter ce type de contenu au moins deux à trois fois par semaine ?

Les trois règles à avoir en tête pour réussir une stratégie d'User Generated Content
Les trois règles à avoir en tête pour réussir une stratégie d'User Generated Content

La première règle à suivre est celle de la transparence sur votre offre. Mais encore ? Comme l'explique le site e-marketing, l'idée est de demander à vos clients pourquoi ils aiment vos produits et comment ils vivent les services que vous leur offrez. L'UGC peut donc passer par de simples questions posées sur les réseaux sociaux. Dès lors, l'enjeu est de "transformer une page pleine d'inconnus en une communauté que vous comprenez pour générer de l'engagement et des conversions". En cette année 2018, il convient de renforcer "la connexion affective" en cherchant à améliorer en permanence l'expérience d'achat des clients et en sachant comment ils se sentent par rapport à votre marque. La deuxième règle à appliquer en matière d'UGC, selon e-marketing, c'est le fait d'encourager le narcissisme de vos clients. Mais encore ? "Mettre l'utilisateur au centre, c'est aussi flatter le narcissisme de ses communautés, en repostant du contenu de qualité, le plus souvent visuel. En invitant, laconiquement, ses clients à partager leurs photos et vidéos sur Facebook, Instagram, Twitter et Youtube, l'enseigne GoPro identifie facilement les contenus la mentionnant et partage les meilleurs sur son site". En cela, voir son contenu partagé par la marque flatte indéniablement l'égo des clients !

Enfin, la dernière règle à appliquer et pas des moindres, c'est le fait de s'appuyer sur des employés ambassadeurs. En pratique, il convient de cadrer une ligne éditoriale, d'identifier des collaborateurs ambassadeurs et enfin d'accompagner leur montée. C'est la stratégie qu'a choisi de mettre en place le Crédit Agricole, en se reposant sur quelques salariés actifs sur les réseaux sociaux pour incarner la transformation digitale de l'entreprise grâce à leur expertise et la valorisation de leurs contenus. Pour la direction, "c'est un projet gagnant-gagnant : cela renforce notre image de marque employeur... et notre image de marque tout court". Plutôt avantageux, non ? Au-delà de ces trois règles à garder en tête, une autre peut vous servir : le conseil bonus, c'est de revoir le packaging de ses produits pour les rendre plus "instagrammables", et donc inciter toujours plus au partage.

Crédit : X