Internet

Les vidéos "Gongbang", nouveau phénomène qui captive la jeune génération

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les vidéos "Gongbang", nouveau phénomène qui captive la jeune génération

Avez-vous déjà entendu parler des vidéos "Gongbang" ? Rien de sexuel ou de violent sous cette dénomination : il s'agit de vidéos initialement venues d'Asie qui semblent stimuler les étudiants en manque de vie sociale et de normalité. Et ça cartonne !

On le sait, au quotidien, la jeune génération passe des heures en ligne à visionner des vidéos en tout genre. En marge de leurs séries et films préférés, les 15-35 ans enchaînent aussi les vidéos sur Instagram (en live ou non), sur Snapchat ou encore sur TikTok, où ils peuvent découvrir divers challenges plus ou moins drôles et viraux, comme The Centre of Gravity actuellement. Mais, qu'on se le dise, ils n'en oublient pas pour autant YouTube, qu'ils consultent pour visionner leurs clips préférés, des sketches ou encore des tutoriels en tout genre. Et, depuis quelques semaines, ils sont de plus en plus nombreux à cliquer sur des vidéos de "gongbang". Kézako ? Ce type de contenu consiste à se filmer, en silence, en train d'étudier, que ce soit chez soi ou dans une bibliothèque. Bizarre, pensez-vous ? Pas tellement quand on sait que 3 étudiants sur 4 souffrent actuellement de solitude. Ces vidéos permettent aux étudiants de se sentir moins seuls pendant leurs sessions de travail à distance, à l'heure où les universités restent fermées et que la vie "normale" semble bien loin...

Comme l'explique le site L'ADN, qui présente la tendance, le terme "gongbang" est un mot sud-coréen. Il s'agit de la "version courte du terme « gongbu bangsong », littéralement « émission d’étude »". Dans ce type de vidéos, donc, des étudiants se filment en train d'étudier, sans s'adresser ni même regarder la caméra, pendant plusieurs dizaines de minutes voire plusieurs heures. En d'autres termes, il s'agit de contenus que l'on peut mettre chez soi en fond, simplement pour avoir une certaine présence dans la pièce, même si celle-ci est virtuelle. Et cela dépasse désormais largement la Corée du Sud. Dans ces vidéos qui cartonnent aux quatre coins du monde en accumulant des centaines de milliers de vues sur YouTube, les jeunes étudiants se mettant en scène préparent leurs affaires puis ouvrent leurs carnets de notes et se mettent au travail. Le bruit d'ambiance, avec le stylo qui frôle le papier ou encore les pages qui se tournent, incitent les spectateurs à se plonger à leur tour dans un environnement propice aux études. Après tout, à l'heure où tout se fait à distance, tout est bon pour trouver la motivation et du réconfort ! Le fait de voir d'autres étudiants étudier "près de nous", même si ce n'est que virtuel", peut stimuler. Ainsi, même si le phénomène Gongbang n'est pas nouveau, surtout en Asie où il existerait depuis au moins 2017, il prend un nouvel élan avec la crise actuelle. Dans le même style, de nombreuses vidéos d'ASMR plongeant les internautes dans un environnement studieux (avec des bruits de la grande salle de Harry Potter pour les plus fantaisistes) cartonnent également actuellement.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les émojis, un sujet qui divise les Millennials et la Génération Z
À lire aussi
Clubhouse, Quilt, Yalla, les appli sociales audio sont la nouvelle tendance à surveiller en 2021
À lire aussi
59% des jeunes n'ont vu aucune conséquence suite à leur acte de violence en ligne
Encore plus de contenus
Société il y a 3 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
Les vidéos "Gongbang", nouveau phénomène qui captive la jeune génération
Pixel de tracking