Les vraies attentes de la Génération Z au travail décryptées

Ecrit par

En cette année 2018, les membres de la génération Z, nés après 1995, rentrent progressivement sur le marché du travail. Et, sachez-le, ils débarquent avec des exigences bien précises. Mais lesquelles au juste ? Junior Consulting, la Junior-Entreprise de Sciences Po Paris, vient de faire le point sur le sujet.

Au travail, les jeunes ! Mais comment au juste ? La rédaction d'Air of melty vous l'a déjà dit, l'emploi constitue un élément capital de la vie quotidienne des jeunes et une partie importante des espoirs concernant leur avenir, c'est pourquoi il peut être intéressant de voir quel est leur rapport à ce milieu pour mieux comprendre qui ils sont réellement. À ce sujet, il y a peu, nous vous faisions savoir que la génération Y sait exactement ce qu'elle veut sur le marché du travail, entre argent, épanouissement et temps pour soi. Aussi, toujours au sujet de cette cible, nous vous révélions récemment que 93% des Millennials ne veulent plus d'un bureau classique. Mais qu'en est-il de la génération qui leur succède, à savoir la génération Z ? Junior Consulting, la Junior-Entreprise de Sciences Po Paris, vient justement de réaliser un sondage auprès de 1000 étudiants issus de grandes écoles en France et à l’international à ce sujet afin de connaître les valeurs et le rapport aux organisations de ces futurs salariés. Verdict, pour les entreprises, il va principalement falloir miser sur des notions de responsabilité et de bien-être pour attirer les jeunes actifs !

En effet, comme le révèle l'étude relayée ce 9 avril 2018, les futurs diplômés sont aujourd'hui 63% à estimer que l’engagement de l’organisation pour des causes d’intérêt général a une incidence certaine sur leur choix de candidater ou non à un emploi. Encore plus fort, "la quasi-totalité (95%) considère que la responsabilité écologique de l’organisation sera un critère important dans leur recherche d’emploi et 35% estiment qu'il est même déterminant dans leur décision de candidater ou non à une entreprise". C'est dit. Par ailleurs, à l'heure où l'on parle aisément d'une jeune génération d'entrepreneurs avec de nombreux GenZ et GenY qui témoignent d'une envie de créer leur propre boîte, sachez que le salariat devrait quoi qu'il en soit rester la norme. À l'heure actuelle, "seuls" 19% des jeunes sondés souhaitent en effet devenir des indépendants.

Pour ceux qui envisagent de devenir salariés, l'ambiance au travail jouera un rôle impactant dans leur recherche d'emploi, pour 82% d'entre eux. Pour 98% d’entre eux, l’attention portée par l’organisation au bien-être au travail est un élément important dans le choix de candidater ou non à un poste, 66% considèrent même que c’est un critère déterminant. Un bien-être qui passera notamment par de la convivialité entre collègues, comme l'illustre le fait que 79% des sondés souhaiteraient que leur entreprise propose des afterworks informels entre collègues, tandis que 89% souhaiteraient un espace dédié pour les pauses. Enfin, l'heure sera à la flexibilité pour les entreprises de demain : concernant l'organisation du travail, 71% expriment en effet une préférence pour des horaires à la carte et 62% apprécieraient pouvoir exercer leur métier dans une entreprise permettant le télétravail. Alors, votre entreprise est-elle prête pour cette génération ?

Crédit : Huffington Post