Marketing

Marketing Day 2020, "Les marques devraient être comme des amis pour les consommateurs" (REPORTAGE)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 3 min
Marketing Day 2020, "Les marques devraient être comme des amis pour les consommateurs" (REPORTAGE)

Ces 17 et 18 novembre, se déroule le Marketing Day, un événement 100% en ligne cette année qui entend apporter des clés aux professionnels du marketing en cette période très compliquée. La rédaction d'Air of melty a suivi les conférences du jour et vous dévoile ce qu'il faut en retenir !

(Re)confinement ou pas, l'info continue de venir aux professionnels du marketing ! En cet automne 2020, quelques semaines après la tenue du Hubforum qui avait notamment montré que "la positivité est un levier d'impact pour le business", se déroule aujourd'hui et demain le Marketing Day, un événement cette année 100% digital organisé par eMarketing.fr. Deux jours de conférences largement axés sur les effets de la pandémie de Covid-19 sur les entreprises, sur l'importance de la digitalisation et sur la tendance de plus en plus forte de l'engagement en matière de développement durable. La rédaction d'Air of melty a suivi de près toute cette première journée d'interventions et vous dévoile ce qu'il faut en retenir. Dans un premier temps, c'est l'enseigne Gémo qui a donné le ton en rappelant que "l'éco-conception concerne tout le monde. La démarche responsable est la base. L'idée est de collaborer tous ensemble et de trouver ce qui améliore le quotidien des clients". Une idée clairement validée par Marie Viard Klein, fondatrice de Minuit Sur Terre. Pour elle, c'est clair, "il y a une vraie demande des consommateurs qui veulent des produits responsables".

Marketing Day 2020, "Les marques devraient être comme des amis pour les consommateurs" (REPORTAGE)
Crédit : François Philippe

Plus tard dans la matinée, Catherine Testa, co-fondatrice de L'Optimisme, a évoqué le fait que, "désormais, les marques acceptent progressivement d'assumer leur vulnérabilité. Personne n'est parfait mais le fait de chercher à contribuer à s'améliorer et de faire évoluer la Société est un bon élément. On ne cherche plus la perfection mais la progression". Elle a aussi insisté sur le fait qu'il y a "beaucoup de colère en 2020". Pour elle, "on est tous un peu en train de perdre le lien : la solitude monte. Il va falloir qu'on reconnecte avec les individus, avec beaucoup de bienveillance et en répétant que cela va aller mieux". De son côté, Vincent Avanzi, Chief Poetic Officer, a pris la parole pour faire savoir au plus grand nombre que l'"on est en train de passer du storytelling au storydoing". Pour lui, "avant, il fallait raconter une histoire, maintenant il faut raconter son histoire. Il faut voir l'entreprise comme un être humain. La question des entreprises devrait être : quelle est ma part dans l'harmonie avec le vivant ? Comment améliorer le monde grâce à ma nature ?". Et il a livré une conclusion qui devrait savoir inspirer le plus grand nombre : "Il faut être humain pour être soi et réenchanter le monde d'après, pour passer du statu quo au statu co...llectif".

Plus tard, c'est Eva Respaut, directrice marketing innovation et communication chez M6 Publicité, qui est montée sur la scène du Marketing Day, pour expliquer que "la transformation vers la Green Régie passe par trois leviers : la créativité, la résonnance et, peu-être le plus important, l'incarnation des messages". De son côté, Pour Grégory Pouy, cultural analyst, a tenu à rappeler que "les trois pilliers du marketing au XXeme siècle étaient le mensonge, le contrôle et le secret. Résultat, les consommateurs ont perdu confiance dans les marques". Et d'ajouter : "le marketing moderne nous dépasse. Le digital a cassé tous les tricks marketing. Aujourd'hui 2/3 du marketing se réalise par le bouche-à-oreille, donc les piliers du marketing que sont le contrôle, la culture du secret, ne fonctionnent plus". Pour lui, c'est une certitude, les consommateurs ne veulent pas des marques qui plaisent à tout le monde, ils veulent des marques engagées.

Dans l'après-midi, Vincent Pillet, co-fondateur d'Useradgents a insisté sur le positif de cette année si compliquée : "la première vague de Covid a rendu la deuxième vague moins douloureuse, car les entreprises sont davantages digitalisées et prêtes". Enfin, on terminera sur l'intervention très inspirante de Thomas Kolster, fondateur de Mr Goodvertising. Pour lui, "le monde est de plus en plus cynique : plus on cherche à bien agir, moins les gens tendent à le croire". Et ils ne sont pas très nombreux à agir non plus d'ailleurs : alors que 65% des consommateurs disent vouloir acheter des marques engagées...seuls 26% le font réellement. Pour le professionnel, aujourd'hui, "les marques ne doivent plus se positionner en héros mais plutôt en allié qui donne les clés et aide chaque consommateur à améliorer sa vie. Demandez-vous quelles marques ont réellement eu un impact sur votre vie ? Les marques devraient être comme des amis pour les consommateurs : là quand ils en ont besoin, dans les bons comme dans les moments plus difficiles". Selon lui, en 2020, éviter le "piège du héros" dans le monde du marketing, "ce n'est pas se positionner en tant qu'héros avec votre marque, c'est faire du consommateur le héros". Rendez-vous demain pour la suite du Marketing Day !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Simple life, activisme, idoles responsables, les 6 tendances sociales à connaître pour 2021
À lire aussi
Fanta dévoile sa nouvelle saveur mystère après des mois de suspense
À lire aussi
Marketing Day 2020, "La technologie n'est pas un sujet pour la jeune génération" (REPORTAGE)
À lire aussi
Quel est le réel impact des confinements sur le secteur de la beauté ?
À lire aussi
Comment les Millennials cherchent à donner du sens à leur consommation en 2020
Encore plus de contenus
Marketing il y a 3 jours

Prisma Media x Storymind, “55% des 18-34 ans se sentent plutôt différents des gens de leur génération” (EXCLU)

Comprendre la jeune génération en cette fin d’année 2020, qu’est-ce que ça veut réellement dire ? Marine Grémy, Directrice Marketing Insight PMS Femmes-International et Jean-Emmanuel Cortade de la Saussay, Fondateur de Storymind, nous présentent les résultats d’une étude menée auprès des 18-35 ans avant et après le premier confinement pour mieux cerner leur état d’esprit du moment, leurs priorités et leurs envies.

Prisma Media x Storymind, “55% des 18-34 ans se sentent plutôt différents des gens de leur génération” (EXCLU)
Marketing Day 2020, "Les marques devraient être comme des amis pour les consommateurs" (REPORTAGE)
Pixel de tracking