Millennials et argent, quelle réalité en 2019 ?

Ecrit par

On le répète régulièrement, les moins de 30 ans ne font rien comme leurs aînés, ou presque. C'est notamment le cas en matière de gestion d'argent, comme le montre une nouvelle étude signée de la Banque de France.

Money, money, money ! Vous le savez, au quotidien, la rédaction d'Air of melty se donne pour mission de vous aider à toujours mieux comprendre les moins de 30 ans, et ce sur tous les plans. Aujourd'hui, nous nous intéressons au rapport qu'entretient la jeune génération avec son argent. En fin d'année dernière, nous vous avions déjà expliqué que les jeunes peinent à faire des économies au quotidien. Plus récemment, c'est une étude réalisée par Snapchat qui permettait de mieux comprendre le rapport des Millennials à l'argent en cette année 2019. Aujourd'hui, c'est une enquête menée par la Banque de France au sujet de l'éducation financière des Français qui nous permet d'en apprendre davantage sur les pratiques et les pensées des moins de 30 ans. L'occasion d'apprendre, notamment, que les chiffres sont loin d'être les meilleurs amis des jeunes : "s'il s’agit de diviser 1 000 € par 5, à peine les deux-tiers des 18-24 ans répondent correctement (contre 71% des Français sondés et 74% des plus de 65 ans). Et ils sont moins d’un tiers à comprendre l’impact d’une inflation de 2% sur un an (jusqu’à 50 ans, il est vrai, moins de la moitié des répondants le comprennent)".

Millennials et argent, quelle réalité en 2019 ?
Millennials et argent, quelle réalité en 2019 ?

Pour autant, l'étude révèle que, dans le même temps, les plus jeunes montrent un peu plus d’appétence au risque que leurs aînés. Mais, encore une fois, on voit que leurs connaissances sont quelque peu limitées. "Si quelqu’un vous offre la possibilité de gagner beaucoup d’argent, il est probable que vous puissiez également perdre beaucoup d’argent" : les sondés sont dans leur ensemble d’accord à 85% ; les 18-24 ans à 71%. "Il est moins probable de perdre tout son argent si on le place à plusieurs endroits" : 70% des sondés sont d’accord mais seulement 58% des 18-24 ans. On le voit donc, les jeunes semblent prêts à dépenser leur argent sans trop savoir ce qui les attend réellement. Par ailleurs, l'enquête révèle que si, au quotidien, les Millennials accordent une grande importance à la question de l'éthique dans leur consommation, cela ne concerne pas réellement les établissements bancaires. Ainsi, seuls 37% des sondés déclarent préférer les établissements qui ont un fort engagement éthique. Au final, s'il y a bien un point qui distingue les jeunes de leurs aînés en matière de finance, c'est le recours systématique ou presque au digital : ils sont 65% à se servir d’une appli bancaire pour gérer leurs dépenses, contre moins d’une majorité de ceux ayant passé la quarantaine et ils sont 40% à exécuter ou recevoir des paiements à travers leur mobile, contre 20% en moyenne d’ensemble. Pour autant, force est de constater que l'argent liquide est toujours bien utilisé par ces jeunes puisque 44% des moins de 35 ans conservent du cash chez eux contre 18% des 45-54 ans et 22% des plus de 65 ans. Entre cash et paiements mobiles, les jeunes ont choisi de ne pas choisir...et cela résume bien ce qu'ils font au quotidien !

Crédit : unsplash Avatar of user Sharon McCutcheon Sharon McCutcheon @sharonmccutcheon Sharon McCutcheon