Millennials et publicité mobile, ça passe ou ça casse ?

Ecrit par

À l'heure où la jeune génération passe de nombreuses heures chaque jour sur son mobile, il est grand temps pour les annonceurs de trouver le moyen de communiquer auprès de cette cible sur ce support. Et il est important, dans un premier temps, de savoir si les Millennials et la Génération Z sont réceptifs à la publicité mobile. Réponse par ici.

Vous le savez, au quotidien, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty, c'est de vous aider à mieux cerner ce qui fait la particularité de la jeune génération pour pouvoir mieux les toucher. À ce sujet, ces dernières semaines, nous vous avons beaucoup parlé du fait que le smartphone est outil indispensable au quotidien pour les moins de 30 ans, qui regardent énormément de vidéos en ligne sur ce support, qui consultent les réseaux sociaux à longueur de journée et qui se servent même de leur smartphone comme un outil de révision dans des endroits parfois étonnants. On le sait désormais, les Millennials passent en moyenne entre 3 et 7 heures sur leur mobile chaque jour. En cela, il est aujourd'hui important de savoir comment ces mobinautes ultra actifs se comportent avec la publicité sur ce support : y sont-ils réceptifs ? Cherchent-ils à l'éviter ? Une étude menée par la plateforme publicitaire mobile Aki Technologies en novembre 2018 aux Etats-Unis nous permet d'en savoir un peu plus.

Millennials et publicité mobile, ça passe ou ça casse ?
Millennials et publicité mobile, ça passe ou ça casse ?

De manière générale, l'étude signée Aki Technologies révèle que 59% des sondés déclarent accorder de l'attention aux publicités mobiles lorsqu'ils sont à la maison en train de regarder la télévision. Ils sont aussi 51% à se dire réceptifs aux publicités mobiles lorsqu'ils sont dans leurs lits. Et les 25-35 ans dans tout ça ? Les Millennials seraient 7% plus enclins que l'ensemble des sondés à être réceptifs aux publicités mobiles lorsqu'ils regardent la télévision. C'est donc une bonne nouvelle pour les annonceurs ! À l'inverse, la génération Z (les jeunes âgés de 15 à 24 ans) serait 4% moins réceptive. En revanche, en ce qui concerne les publicités mobiles consultées dans le lit avant de dormir, on apprend que la Génération Z serait 22% plus encline à être réceptive à ces messages tandis que les Millennials sont 12% plus enclins. Leurs aînés, eux, se révèlent beaucoup moins réceptifs à ce genre de messages publicitaires à ce moment de leur journée. De manière générale, cette nouvelle étude montre bien que la jeune génération est prête à accepter la publicité mobile, à condition qu'elle ne soit pas trop intrusive et surtout qu'elle arrive au bon moment. Alors à vous de jouer pour que ce soit le cas !

Crédit : swinkle