Mobile : AdBlock lance officiellement une appli mobile pour bloquer les publicités

Le bloquage de publicité, bientôt roi sur le mobile ?
Ecrit par

La menace des AdBlockers débarque sur le mobile, cette fois, c'est officiel ! AdBlock Plus a en effet annoncé officiellement le lancement de son navigateur mobile autonome pour iOS et Android. A l'heure où le mobile est l'outil de communication (et de navigation) préféré des jeunes, doit-on y voir une vraie menace ? Début de réponse par ici.

On vous avait prévenu, le bras de fer ne fait que commencer ! Hier, la rédaction d'Air of melty vous faisait savoir que YouTube avait désormais réussi à contourner AdBlock, entendant ainsi réconcilier de force les jeunes internautes avec la publicité. En effet, nous vous en parlons depuis plusieurs mois, sans pour autant être allergiques à la publicité, les moins de 30 ans sont de plus en plus adeptes des AdBlockers, des logiciels bloqueurs de publicité en ligne qui feraient perdre près de 22 milliards de dollars aux sites web en 2015, selon une étude signée Pagefair et Adobe. Alors que de nombreux acteurs cherchent à contourner ces pratiques en misant sur des publicités toujours plus innovantes et toujours plus engageantes, YouTube a de son côté décidé de passer par la force pour pousser les internautes à visionner les pré-roll et annonces publiées sur ses vidéos. Mais ce que le géant de la vidéo en ligne doit savoir, c'est que les jeunes continueront à contourner eux-mêmes les solutions mises en place pour effacer l'efficacité des Ad-Blockers. Et cela passe notamment par le mobile, jusque-là épargné par la guerre AdBlockers VS publicité.

En ce mardi 08 septembre, AdBlock Plus a en effet annoncé officiellement le lancement de son navigateur mobile autonome pour iOS et Android (après sa version bêta). Comme l'explique le site arobasenet.com, "C’est à croire que le blocage de publicités sur mobile devient un enjeu crucial pour toutes les parties. Tant pour les utilisateurs qui aiment ou pas les pubs que pour les éditeurs web et les propriétaires d’applications mobiles qui veulent monétiser leurs contenus, les plateformes publicitaires qui veulent toujours plus d’espaces publicitaires, les géants du Net qui veulent garder leurs utilisateurs pour leur proposer plus de publicités, etc…" A l'heure où le mobile représente inconstestablement LE support privilégié de la jeune génération, avec 90% d'entre eux ne le lâchant jamais, quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit, on se dit que le problème des Ad-Blockers prend aujourd'hui une autre dimension. Le site précise que le navigateur d’AdBlock Plus ne bloquera que les publicités rencontrées sur le Web mobile, et non pas les publicités intégrées dans les applications mobiles qui sont installées individuellement en acceptant les conditions d’utilisation : tracking, publicités, cookies, collecte des données et leurs partages, collecte des géolocalisation… etc. De quoi limiter la casse pour les annonceurs ?

Crédit : adblock, x