Mobile

Mobile : Clubhouse, le "Twitter de l'audio" qui intrigue aux quatre coins de la planète

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Mobile : Clubhouse, le "Twitter de l'audio" qui intrigue aux quatre coins de la planète

Au cours du mois d'avril, un nouveau service baptisé Clubhouse a été lancé aux Etats-Unis. Son concept ? Miser sur les conversations audio, à l'heure où la planète entière s'est ruée sur les services vidéo pendant le confinement. Un pari risqué mais qui semble payer puisque Clubhouse fait de plus en plus parler de lui.

À l'heure où le mobile s'est imposé comme étant le grand gagnant de la période de confinement, les nouveautés s'enchaînent et ne se ressemblent pas. Au cours des semaines passées à la maison, plusieurs tendances fortes ont émergé. D'une part, les réseaux sociaux puissants du moment, qu'il s'agisse d'Instagram, de Facebook, de Snapchat ou encore de l'appli phénomène TikTok, se sont imposés comme étant incontournables pour se divertir et garder le lien avec nos proches pendant le confinement. D'autre part, de nouveaux services ont explosés, en particulier les services de visio conférence comme Zoom, Discord ou encore HouseParty, une appli soudainement ultra populaire en dépit de quelques polémiques. Si vous pensiez que l'essor des applis mobile allait ralentir avec le déconfinement, c'est raté. Actuellement, l'appli qui s'annonce d'ores et déjà comme étant LE service phénomène à tester à tout prix, c'est Clubhouse, une appli développée dans la Silicon Valley et créée par Paul Davidson et Rohan Seth au cours du mois d'avril 2020. Sa particularité ? Alors que tous les services du moment misent sur la vidéo, Clubhouse fait le pari de miser sur l'audio, et uniquement l'audio.

Mobile : Clubhouse, le Twitter de l'audio qui intrigue aux quatre coins de la planète

Comme l'explique le site L'ADN, qui présente le service, "sur ce réseau social, parfois qualifié de « Twitter de l’audio », tout passe par la voix. On ne se voit pas mais on se parle. Chaque utilisateur à la possibilité de créer une « salle de discussion » que les autres peuvent rejoindre. Le modérateur de la salle choisit qui a accès à la parole et l’orateur peut également inviter un autre utilisateur à discuter". De son côté, le site FrenchWeb voit Clubhouse comme un "centre de conférences virtuel, plongé dans le noir". Dans les différentes salles du service, on débat sur des sujets divers, on joue à des quizzes ou encore on discute simplement entre amis, tout cela sans se voir. Tous ceux qui ont d'ores et déjà pu tester le service expliquent qu'il a quelque chose d'addictif, un effet d'autant plus accentué par le fait que lorsqu'une conversation est terminée, elle disparaît pour toujours : impossible de l'écouter en différé. Sur le service, tout se vit par le son et dans le moment présent. Problème, pour le moment, pour tester l'application, il faut être invité. Impossible de s'inscrire de soi-même. Actuellement, on estime qu'environ un millier d'utilisateurs sont présents sur Clubhouse, un service sur lequel ils passeraient déjà des dizaines d'heures par semaine. Reste à savoir si la plateforme continuera son développement hors confinement et comment elle sera rendue accessible au plus grand nombre. En attendant, il va falloir se montrer patient !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Happn lance sa fonctionnalité appel vidéo pour une nouvelle manière de flirter post-confinement
À lire aussi
Randonautica, l'appli post-confinement qui passionne les adeptes de TikTok
À lire aussi
ViJi, le Yuka de la mode qui trace les vêtements écoresponsables
Encore plus de contenus
Société il y a 5 heures

Le coliving et les jeunes Français, quelle réalité ?

La période de confinement a été un déclic pour inciter de nombreux Français à déménager. Trouver un logement dans lequel on se sent bien est désormais une réelle priorité. Une priorité qui peut conduire à l'essor du coliving ? Peut-être bien, à en croire une étude menée par YouGov et Businesscoot.

Le coliving et les jeunes Français, quelle réalité ?
Société il y a 6 heures

La Génération Z, une génération d'activistes confirmée

La jeune génération ultra engagée, c'est une réalité ! C'est ce que montre une nouvelle étude menée par Vice et qui permet de mieux comprendre l'état d'esprit des 15-25 ans. Verdict, ils sont pessimistes...mais prêts à se battre pour changer les choses !

La Génération Z, une génération d'activistes confirmée
Mobile : Clubhouse, le "Twitter de l'audio" qui intrigue aux quatre coins de la planète
Pixel de tracking