Mobile

Mobile : Mcdo, Monoprix, But, les marques s'invitent dans la folie Pokémon GO

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
Monoprix s'invite dans la folie Pokémon GO

Attrapez-les tous ! Les marques se prennent elles aussi au jeu de la folie Pokémon GO, en surfant sur le phénomène pour se rendre visibles auprès de la jeune génération. Des partenariats officiels aux délires in real life, les bonnes idées se multiplient !

Ces derniers jours, impossible d'y échapper, la folie Pokémon GO est partout...avant même le lancement officiel de l'appli en France ! La rédaction d'Air of melty vous en parlait la semaine dernière, le phénomène Pokemon GO est enclenché auprès des Millennials, pour le meilleur et pour le pire. Il faut dire que le jeune public de gamers attendait le jeu Pokemon GO, qui a déjà contaminé la jeune génération, depuis son annonce en septembre 2015. Après 10 mois d'attente, la voilà heureuse, cette jeune génération passionnée de gaming et d'univers manga ! Concrètement, le jeu mobile permet ainsi de capturer toutes les bestioles de l'univers du manga dans des lieux du quotidien réel. Depuis son bus, au travail ou même chez soi, on peut voir apparaître des Pokemon, à attraper via des Pokeballs pour devenir le meilleur dresseur. Et si le jeu ravit les gamers, il a aussi de quoi enthousiasmer les marques. Il y a quelques jours, nous vous expliquions en quoi la folie Pokémon GO pouvait rapporter gros aux marques, qui peuvent s'inviter sur l'application de façon plus ou moins subtile et plus ou moins officielle. Pour Thomas Zavrosa, directeur général adjoint de l’agence Pschhh, interrogé par Les Echos, Pokémon GO constitue un véritable enjeu pour les marques. "La véritable opportunité en termes de business consiste à apporter une vraie valeur ajoutée aux utilisateurs de l’application, tout en restant en cohérence totale avec les produits et l’univers de la marque. Une entreprise comme Michelin serait par exemple plus que légitime pour proposer une cartographie digitale des endroits où l’on peut trouver des Pokémons. Une marque de nourriture pour animaux pourrait également travailler avec l’éditeur du jeu pour proposer dans le magasin de l’application des produits destinés à faire évoluer plus vite des Pokémons". Aujourd'hui, quelques exemples viennent clairement confirmer la tendance !

Monoprix s'invite dans la folie Pokémon GO

Alors qu'il se murmure que l'application Pokémon GO pourrait (enfin) sortir officiellement en France ce vendredi 22 juillet, quelques marques ont déjà lancé des campagnes de communication surfant sur le phénomène. Ainsi, en début de semaine, But a lancé une opération spéciale, invitant les mobinautes à se lancer dans une chasse aux Pokémons au sein même de ses enseignes, avec à la clé un bon d'achat de 200 euros pour toute bestiole attrapée. De son côté, au Japon, McDonald's a déjà signé un partenariat avec l'entreprise éditant Pokémon GO, afin de transformer prochainement les 3000 restaurants de l'enseigne en Pokéstops ou arènes. Concrètement, cette initiative forcera les adeptes du jeu à pénétrer dans des restaurants de la marque pour y gagner des Pokéballs ou y mener des combats, en se retrouvant dès lors incités à consommer. Enfin, aujourd'hui, c'est la marque Monoprix qui a créé un sacré coup de buzz, en lançant le Pokémonop, alias "un premier Pokéstop In Real Life". Et justement, la marque entend offrir ses produits les plus adaptés aux gamers pour leur aventure du côté offline : "Parce que les dresseurs ont aussi besoin de recharger leurs batteries dans la vraie vie, Monoprix met en place à partir de vendredi 22 juillet un Pokéstop « in real life » : le POKÉMONOP. Situé à l'accueil du Monoprix St-Michel à Paris, le corner proposera des kits exclusifs à destination des joueurs" qui montreront l'application installée sur leur mobile. Des kits exclusifs composés d'une barre énergétique, d'eau vitaminée, de crème solaire, d'un brumisateur, de pansements pour les ampoules et d'une batterie externe pour smartphone, entre autres. On peut le dire, Monoprix joue le jeu. Et ça paie : près de 1 500 personnes ont attendu jusqu'à 14 heures devant le magasin...pour bien moins de 1 500 kits distribués. On vous avait prévenu : la folie Pokémon GO est en marche et elle dépasse tout entendement !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Pokémon GO : Les marques et le jeu phénomène, ça donne quoi ?
À lire aussi
Mobile : En quoi la folie Pokemon GO peut rapporter gros aux marques ?
À lire aussi
Mobile : PokéDates, l'appli qui se la joue dating auprès des joueurs de Pokémon GO
Encore plus de contenus
Marketing

Eric Briones, “Une marque qui ne collabore pas avec la jeune génération se prendra le choc Z en plein visage” (EXCLU)

Avez-vous déjà entendu parler du “Choc Z” ? En quelques mots, il s’agit d’un terme qui montre à quel point les 15-25 ans promettent de chambouler le monde du marketing, notamment sur le marché du luxe, avec leurs nouvelles attentes et leurs nouveaux comportements. Eric Briones, co-auteur d’un livre sur le sujet, nous dévoile son point de vue d’expert sur le sujet.

Eric Briones, “Une marque qui ne collabore pas avec la jeune génération se prendra le choc Z en plein visage” (EXCLU)
Emploi

Que recherchent les Millennials français dans un emploi en 2020 ?

Salaire, ambiance, mission, parité hommes-femmes, quels sont les critères majeurs qui influencent la jeune génération au moment de choisir un emploi ? Une nouvelle enquête signée YouGov répond à la question. Encore une fois, on note que les 18-35 ans ont des attentes bien précises !

Que recherchent les Millennials français dans un emploi en 2020 ?
Mobile : Mcdo, Monoprix, But, les marques s'invitent dans la folie Pokémon GO
Pixel de tracking