Mobile

Mobile : Yik Yak, la messagerie anonyme, lève 62 millions de dollars, (r)évolution en marche !

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Yik Yak, phénomène du moment !

Inconnue il y a encore un an, l'application de messagerie anonyme et ultra-localisée Yik Yak fait aujourd'hui sensation. Créée par deux jeunes membres de la génération Y, le service veut révolutionner le quotiden des jeunes. Avec cette nouvelle levée de fonds, la troisième en un an, la révolution est bien lancée !

Il y a quelques semaines, Air of melty se demandait si le concept de la messagerie anonyme prenait auprès des lecteurs de melty.fr ou pas. Pour le savoir, meltyMetrix, le département Smart Data de meltygroup, avait interrogé 287 internautes passés sur le site melty.fr afin de connaître leur sentiment à l'égard des applications de messagerie du genre de Whisper. Verdict, un internaute sur cinq (20%) se disait alors "intéressé mais pas inscrit". Le pas entre l'attraction pour ce genre de services et l'inscription est visiblement plutôt compliqué à franchir puisque seuls 3% des sondés se déclarent "intéressés et inscrits" sur des applications telles que Whisper, principalement à cause d'un manque de confiance en le supposé anonymat garanti sur les services de ce genre. Il faut dire que nous avions posé cette question quelques jours à peine après un WhisperGate, alias la révélation que Whisper suit ses utilisateurs anonymes à la trace, laissant ainsi redouter une trahison de la confiance des jeunes. Qu'importe, quoi qu'on en dise, ces messageries anonymes continuent à se développer et à se multiplier mois après mois. La semaine dernière, nous vous parlions ainsi de PeeeM, le renouveau de la messagerie anonyme qui a tout pour séduire la génération Y. Aujourd'hui, c'est une autre application du même genre qui fait parler d'elle pour une belle avancée : YikYak.

Yik Yak prend un nouveau cap !

La start-up américaine qui édite l’application Yik Yak vient ainsi de boucler un tour de table de 62 millions de dollars auprès de Sequoia Capital, a annoncé le Wall Street Journal. Cela constitue la troisième levée de fonds en un an pour cette start-up basée à Atlanta. Jim Goetz, associé Sequoia, rejoint quant à lui le conseil d’administration. L'application, encore inconnue il y a un an, a été créée par deux jeunes américains en plein coeur de la génération Y puisque âgés de 23 et 24 ans. D'abord diffusée sur les campus universitaires américains, l'application e démarque encore aujourd'hui des autres applications de messagerie du moment de par son caractère anonyme et très localisé, puisque les échanges sont limités dans un rayon de 2km. A ce jour, la valorisation précise de Yik Yak reste inconnue, mais elle avoisinerait quelques centaines de millions de dollars d’après une source proche du dossier citée par le Wall Street Journal. Et l'aventure de l'application, uniquement disponible sur mobile, ne fait que commencer puisque ses fondateurs Tyler Droll et Brooks Buffington ont pour ambition affichée de dépasser le cadre des échanges amicaux en transformant progressivement leur application de messagerie en service d’information de proximité. L'évolution est en marche, avec toujours les jeunes dans le viseur !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Glide, roi du video texting, nouveau phénomène de la génération Y ?
À lire aussi
PeeeM, le renouveau de la messagerie anonyme qui a tout pour séduire la génération Y ?
À lire aussi
Mobile, Internet : Les technologies plus importantes que les relations humaines chez les jeunes ?
Encore plus de contenus
Food il y a 2 jours

7 Millennials sur 10 adeptes du locavorisme

Cap sur l'assiette de la jeune génération ! En cette année 2020, les priorités des 18-34 ans ont clairement évolué : au-delà de se faire plaisir à table, ils cherchent à consommer aussi localement et durablement que possible.

7 Millennials sur 10 adeptes du locavorisme
Mobile : Yik Yak, la messagerie anonyme, lève 62 millions de dollars, (r)évolution en marche !
Pixel de tracking