Société

Mode : 25% des jeunes françaises achètent de manière compulsive, leur rapport au shopping décrypté !

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
J-2 avant la folie des soldes !

J-2 avant le lancement des soldes ! A cette occasion, Air of melty s’intéresse au rapport des jeunes françaises à la mode au quotidien, en vous dévoilant les résultats d’une étude menée par l’institut Ifop pour la Fédération française du prêt-à-porter féminin. Entre achats spontanés, fidélité aux marques, influenceurs de tendances et modes d’achat, rien ne sera oublié !

Il n’y a pas que le Mondial de foot dans l’actu, il y a la mode aussi ! Justement, à deux jours du lancement des soldes d’été en France, l’Ifop vient de dévoiler les résultats d’une étude menée pour la Fédération française du prêt-à-porter féminin et qui décrypte le rapport des Françaises à la mode. Air of melty vous donne tous les chiffres essentiels concernant les moins de 35 ans ! Avant tout, pour les moins de 35 ans, la mode veut avant tout dire "être soi-même", pour 56% des sondées. Pour 29% des jeunes sondées, la mode est plutôt synonyme de suivre les dernières tendances, saisons après saisons. Pour 13% des sondées, la mode ne veut rien dire réellement. Et enfin, pour 2%, cela signifie avoir le même style que son groupe d’amis. Groupe d’amis qui reste pourtant primordial dans la pratique du shopping : 39% des 15-24 ans déclarent ainsi faire des achats pour se changer les idées et se détendre, tandis que 26% d’entre elles le font pour partager un bon moment avec ses proches. Des proches qui influencent directement leurs choix de shopping, pour 41% des 15-24 ans.

D’autre part, alors qu’une femme sur cinq déclare s’inspirer d’Internet pour se vêtir au quotidien, la proportion atteint 36% chez les 15-24 ans. Ainsi, plus d’une jeune femme sur trois s’inspire du net pour confectionner ses tenues. Toujours concernant cette tranche d’âge, plus d’une jeune sur deux (53%) considère que les célébrités et les people font également la mode, contre 45% pour la moyenne générale. Les 15-24 ans citent ensuite des personnes du quotidien, à hauteur de 36% contre 29% pour l’ensemble, et les bloggeuses (sur Internet, une fois de plus), à hauteur de 20% contre 13% pour l’ensemble. Par ailleurs, alors qu’Air of melty vous a déjà décrypté le rapport de la génération Y aux marques de luxe, les 15-24 ans sont 29%, soit près d’un tiers, à estimer que ce sont elles qui définissent la mode. Si, pour 52% des sondées, le vêtement est l’élément-clé pour être à la mode, les 18-24 ans sont près d’une sur cinq à estimer que la paire de chaussures peut plutôt être l’élément à privilégier, devant le sac, l’accessoire ou encore la coiffure. Les bijoux ne sont sollicités que par 3% des interrogées. D’ordre général, 8 jeunes sondées sur dix (79%) estiment que les accessoires sont importants (type ceinture, chapeaux, sacs et bijoux) et 22% les jugent très importants.

Internet influence largement les achats des jeunes françaises.
Crédit : Comptoir des Cotonniers
La mode, une passion présente pour de nombreuses jeunes femmes.
Crédit : Mango

C’est bien beau tous ces accessoires mais encore faut-il pouvoir se les payer ! Or le budget accordé au shopping varie beaucoup selon l'âge : s’il atteint ses summums à 72 euros chez les 15-24 ans et 63 euros par mois chez les 25-34 ans, le budget chute ensuite à 57 puis 53 euros pour les 55-65 ans. D’autre part, 20% des Françaises font des folies au moins une fois par mois, avec un taux qui atteint 29% chez les moins de 35 ans. Pour une jeune fille sur quatre, l’achat vient satisfaire une envie compulsive tandis que 22% évoquent un besoin de se tenir au courant des tendances. Enfin, une autre tendance évoquée à plusieurs reprises sur notre site est ici confirmée : alors que, d’ordre général, 23% des sondées déclarent faire du shopping dans des commerces de centre-ville, le taux atteint 36% chez les 15-24 ans. Une étude de l’institut BI Intelligence avait révélé qu’un jeune sur deux déclarait préférer faire ses achats en magasin, contre un sur trois en ligne. Ici, cette nouvelle donnée permet de mettre en lumière le fait que les jeunes sont toujours bel et bien sensibles aux achats dans des points de vente physiques, en dépit de l’expansion du e-commerce. Et alors que près d’une Française sur deux se dit plutôt fidèle aux marques, la proportion atteint 55% chez les moins de 35 ans. D’ailleurs, 23% des 25-34 ans attendent des récompenses pour leur fidélité, contre 18% de l’ensemble des sondées. Alors les marques, vous savez ce qu’il vous reste à faire pour satisfaire vos clientes !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Sexe : Pornographie et vie de couple, les films porno dossiers classés X chez les jeunes ?
À lire aussi
Société : Les jeunes ne bougent pas assez, trop monopolisés par les écrans en tout genre !
À lire aussi
Elections Européennes : Le vote FN et l’abstention très marqués chez les moins de 35 ans
À lire aussi
E-Commerce : Un jeune sur deux déclare préférer faire ses achats en magasin, contre un sur trois en ligne
À lire aussi
Etude Ipsos : Un jeune sur cinq adepte de conduites à risque, recherche d’expériences à tout prix ?
À lire aussi
Les 15-24 ans sont les plus gros consommateurs de musique, de films et vidéos, mais de quelle manière ?
Encore plus de contenus
Société

Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?

Être confiné ne veut pas forcément dire être isolé. Pour tout humain, le contact avec les autres est très important, et c'est particulièrement vrai pour les jeunes. Alors, comment les 18-34 ans communiquent-ils avec leurs proches en cette période de crise sanitaire ? YouGov répond à la question, en montrant des différences importantes en fonction de l'âge.

Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?
Mode : 25% des jeunes françaises achètent de manière compulsive, leur rapport au shopping décrypté !
Pixel de tracking