Publicité

Moins de print, moins de pub TV, comment les marketeurs augmentent-ils leur budget consacré au mobile ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Tout et tous sur le mobile !

Nous vous le répétons souvent, le mobile constitue le nouveau support privilégié de la génération Y et c’est donc en toute logique que les marques souhaitant s’adresser à elle doivent investir ce terrain. Mais pour ce faire, les marketeurs doivent repenser leur budget publicité : quels supports délaisser pour privilégier le mobile ? La réponse par ici !

En fin de semaine dernière, Air of melty vous l’a montré, orienter une stratégie autour du mobile, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant ! Une étude de l’institut Forrester vient de mettre en lumière le fait que les marketeurs seraient trop en décalage avec les attentes et les pratiques des jeunes consommateurs sur le mobile. En cause, des stratégies mobiles trop récemment mises en place et ne prenant pas assez compte des pratiques des mobinautes. Pourtant, le mobile représente bel et bien un enjeu de taille pour les marques, à l’heure où les 25-34 ans représentent un quart du total des acheteurs mobiles en France et à l’heure où 2 jeunes sur 3 utiliseraient leur mobile pendant qu’ils font des achats. Ainsi, nous vous parlions d’une tendance web to store à adopter pour les marques visant les jeunes : la technologie Beacon, qui donne une autre dimension à la publicité mobile. Mais encore faut-il avoir les moyens d’investir dans la publicité sur mobile ! Justement, quels secteurs les marques délaissent pour aujourd’hui investir sur le support mobile ? Advertiser Perceptions et le site spécialisé eMarketer ont la réponse !

Un budget à rééquilibrer.
Crédit : X

Selon une étude d’Advertiser Perceptions relayée par le site eMarketer, 41% des marketeurs aux Etats-Unis piocheront dans les prochains mois dans leur budget print pour augmenter la part consacrée au mobile, jugé comme étant LE secteur en essor de la publicité. Pourtant, nous vous le disions il y a quelques temps, les jeunes restent lecteurs de prospectus et friands d’affichages en tout genre, attention à ne pas trop négliger ce support non plus, donc ! D’autre part, 38% des marketeurs sondés dans le cadre de cette étude menée en juillet dernier comptent plutôt sur une augmentation globale de leur budget publicitaire, tandis que plus d’un marketeur sur trois (34%) prévoit de délaisser quelque peu la publicité télévisée. De leur côté, 32% des marketeurs prévoient d’investir moins dans le digital display. Loin derrière, les moteurs de recherche, la vidéo digitale et la publicité sur les réseaux sociaux devraient, à l’inverse, être peu concernés par ces changements de budget.

Quel support pour quel but ?
Crédit : X

Selon les prévisions d’eMarketer, les dépenses publicitaires sur mobile aux USA augmenteront de 78% cette année, pour atteindre près de 19 milliards de dollars ! En 2015, elles devraient tout simplement doubler pour atteindre 28,48 milliards de dollars. Et au cas où ces chiffres ne vous donneraient pas encore le tournis, sachez que, en 2018, elles devraient atteindre 58,78 milliards de dollars. Tous ces chiffres confortent l’idée évoquée par Renaud Ménérat, président de la Mobile Marketing Association France, qui expliquait que, "pour s’adresser aux jeunes, il convient aujourd’hui d’adopter une stratégie ‘Mobile First’ voire ‘Mobile Centric’". Selon l’étude Advertiser Perceptions, les annonceurs américains préfèreraient investir sur les smartphones pour les audiences, le ciblage et le ROI, alors que les tablettes seraient privilégiées pour favoriser l’engagement et l’expérience utilisateur. Une expérience utilisateur qui prend un tout nouveau sens avec la génération Y…

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Jamais trop d'Internet mais toujours trop de publicité, la génération Y donne le ton !
À lire aussi
Publicité : L'usage multi-écrans n'affecte pas le souvenir publicitaire des spots TV, bonne nouvelle pour les marques visant les jeunes !
À lire aussi
MontyThePenguin, John Lewis fait fondre la glace pour Noël 2014, l’émotion au rendez-vous pour faire rêver ses clients
À lire aussi
YuMe lance un outil pour mesurer l'impact de la publicité vidéo sur les différents médias digitaux
À lire aussi
Publicité télévisée synchronisée avec le search, révolution publicitaire en vue
Encore plus de contenus
Société il y a 3 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
Moins de print, moins de pub TV, comment les marketeurs augmentent-ils leur budget consacré au mobile ?
Pixel de tracking