Mobile

Moka, "Beaucoup de jeunes aimeraient investir le plus tôt possible mais ne savent pas comment faire" (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 5 min
Moka, "Beaucoup de jeunes aimeraient investir le plus tôt possible mais ne savent pas comment faire" (EXCLU)

À l'heure où la jeune génération se dit globalement sérieuse et responsable sur le plan des finances, on note que les moins de 35 ans restent quoi qu'il en soit peu enclins à épargner pour financer l'ensemble de leurs projets de vie. Pour l'interview de la semaine, Maxime Le Maître, Country Lead France chez Moka, nous parle d'une situation qui pourrait bien changer à l'avenir.

Entre les jeunes et l'épargne, se joue une relation complexe ! Actuellement, on estime que 2 jeunes sur 3 sont inquiets de ne pas réussir à financer leurs projets de vie, qu'il s'agisse d'acheter une voiture, un bien immobilier, de préparer l'avenir avec sérénité ou encore de se financer le voyage ou le mariage de leurs rêves. Pour leur venir en aide, une nouvelle appli, Moka, a récemment débarqué en France pour inciter les 18-35 ans à épargner en toute simplicité. Maxime Le Maître, Country Lead France chez Moka, a accepté de répondre à nos questions pour mieux comprendre le rapport des Millennials à l'argent et découvrir en détail ce nouveau service qui pourrait changer leur quotidien.

Moka, "Beaucoup de jeunes aimeraient investir le plus tôt possible mais ne savent pas comment faire" (EXCLU)

-Air of melty : Pouvez-vous nous présenter Moka en quelques mots ? Comment l'application réconcilie les jeunes avec l'épargne et l'investissement ?

Maxime Le Maître, Country Lead France chez Moka : Moka (ex-Mylo) est une application mobile qui permet aux jeunes d’épargner et d’investir, quels que soient leurs moyens et leurs connaissances en finance, de façon simple, automatique et responsable. Avec son offre 100 % mobile, Moka est simple d’utilisation et s’inscrit dans le mode de vie des jeunes. L’app épargne et investit pour vous, sans effort et sans changer de style de vie. Concrètement, Moka arrondit votre petite monnaie et l’investit pour vous. Par exemple, si vous payez votre café 1,5 € par carte bancaire dans un bar, Moka arrondit automatiquement à l’euro supérieur (2 €), met la différence de côté (0,5 €), puis l’investit dans des fonds socialement responsables. Moka est l’app d’épargne et d’investissement la plus populaire au Canada qui a déjà acquis plus d’un demi-million d’utilisateurs en moins de trois ans.

-Air of melty : À l'heure actuelle, quel rapport ont les 18-35 ans avec l'argent, de manière générale ? Et avec l'épargne ?

M.LM : Nous avons récemment mené une étude avec OpinionWay, qui s’intitule "Les jeunes et l’argent : je t’aime moi non plus", car les jeunes entre 18 et 35 ans, dont je fais partie, sont tiraillés entre leur désir d’entreprendre une multitude de projets, leur difficulté à mettre de côté, leur envie de préparer leur avenir le plus tôt possible, et leur quête de sens. Les jeunes se disent, pour la grande majorité, économes et prudents, mais beaucoup estiment ne pas réussir à épargner régulièrement. Aussi, on a vu que beaucoup de jeunes aimeraient investir le plus tôt possible mais ne savent pas comment faire... Enfin, une contradiction qui est inhérente à nos modes de vies modernes est révélatrice : s’ils devaient investir, les jeunes privilégieraient trois critères conservateurs : la rentabilité, le niveau de risque, et le coût, alors qu’en parallèle, 75 % des jeunes affirment que tous les investissements devraient être socialement responsables aujourd’hui.

-Air of melty : Arrivent-ils à mettre de l'argent de côté chaque mois ou ont-ils du mal à faire des économies ?

M.LM : Notre étude OpinionWay montre que 76 % des jeunes ont un livret d’épargne. Pourtant, 2 jeunes sur 3 sont inquiets de ne pas atteindre leurs objectifs de vie et 1 jeune sur 2 a du mal à mettre de côté chaque mois... ce qui nous indique qu’il y a un vrai besoin pour un nouvelle façon d'épargner et d’établir un patrimoine.

-Comment expliquer que les jeunes ont tant de mal à mettre de l'argent de côté ? Problème de moyens ? Mauvaises habitudes ? Manque d'outils ?

M.LM : Plusieurs facteurs socio-économiques expliquent leurs difficultés à réaliser leurs objectifs financiers aujourd’hui, plus que jamais auparavant… C’est un vaste sujet ! Concernant les services financiers offerts aux jeunes, les banques traditionnelles françaises n’ont jamais transformé leurs services d’épargne et d’investissement pour adresser le problème de manière inclusive. Personnellement, j’ai une barrière psychologique à aller épargner ou à investir auprès d’une banque traditionnelle, car je sais que le conseiller ou la conseillère bancaire va faire la promotion de produits que je ne maîtrise pas et qui ne me conviennent pas. J’ai un livret A depuis mes 18 ans, certes, mais ce produit ne correspond plus à mes aspirations, ni à la manière dont je veux gérer mon argent aujourd’hui. Moka est une application mobile ludique, facile d’utilisation, qui correspond parfaitement aux modes de vie des jeunes. En mettant leurs projets de vie au premier plan dans l’application (partir en voyage, devenir propriétaire…), ils peuvent épargner et investir sans effort pour concrétiser leurs projets, et sans changer de style de vie.

-Air of melty : Est-ce que la crise sanitaire et économique de 2020 a changé quelque chose dans leur manière de gérer leur argent ?

M.LM : Notre étude OpinionWay montre que la crise économique a été un élément déclencheur chez les jeunes : 2 jeunes sur 3 affirment que la crise prouve qu’il est important d’investir car on ne sait pas de quoi demain sera fait, et 1 jeune sur 2 a réfléchi à réaliser des investissements pendant le confinement. Enfin, la plupart des jeunes prévoient d’économiser davantage dans les prochains mois en vue de la crise économique. Au Canada, par exemple, où nous avons plus d’un demi-millions d’utilisateurs, beaucoup d’entre eux ont effectivement connu une situation instable pendant la crise du Covid. Mais la crise nous a montré qu’ils étaient préparés à affronter ce type de situation car beaucoup d’entre eux avaient déjà créé une épargne de précaution avec Moka. Ils ont donc pu effectuer des retraits d’argent tout en continuant à utiliser l’application pour mettre leur petite monnaie de côté. L’avantage de Moka c’est que vous pouvez retirer votre argent quand vous le voulez, sans frais. Pendant la crise, on a aussi vu eu un intérêt croissant pour Moka, qui confirme la pertinence notre modèle digital et de notre offre accessible.

-Air of melty : Toujours selon l'étude que vous avez menée avec OpinionWay, on note que 65 % des jeunes trouvent que l’offre des banques en matière d’investissement n'est pas adaptée aux jeunes comme eux. Qu'est-ce qui leur manque concrètement ?

M.LM : 71 % des jeunes disent qu’il faut investir le plus tôt possible alors qu’ils sont 53 % à ne jamais avoir investi leur argent. On voit qu’iIs ont envie d’investir mais qu’ils ne savent pas comment faire. La grande majorité pense ne pas avoir assez d’argent pour investir... L’investissement semble inaccessible et réservé à une catégorie de la population qui a beaucoup d’argent. Ce qui ne devrait pas être vrai ! Ce que veulent les jeunes ? Rendement, niveau de risque et coût sont leurs trois premiers critères. Mais ils ont aussi besoin de simplicité et de flexibilité. Certains veulent pouvoir débloquer leur épargne quand ils le souhaitent, ils veulent un produit clair et simple, une souscription simple, et veulent gérer leurs investissement depuis leurs smartphones.

-Air of melty : Vers quel type d'épargne et d'investissement les jeunes ont-ils tendance à se tourner ?

M.LM : En grande majorité, les jeunes se tournent vers le Livret A pour placer leur épargne. Une minorité a une assurance vie, un plan d’épargne (salarial, retraite, logement), ou un PEA, et encore moins de jeunes ont un compte titre pour investir sur les marchés financiers (20 % seulement). Mais quels que soient le produit vers lequel ils se tournent, la majorité des jeunes se disent inquiets par rapport à leur avenir financier, et estiment avoir du mal à mettre de l’argent de côté.

-Air of melty : Comment voyez-vous le monde de la banque et des finances évoluer au cours des prochains mois ?

M.LM : Notre étude permet de mettre en exergue quelques tendances qui impliqueraient une transformation nécessaire et rapide des services financiers traditionnels. Chez Moka, nous avons une conviction forte : chaque personne a le droit de mener la vie qu’elle veut, quels que soient ses moyens et ses connaissances en finance ou en économie. Pour cette raison, nous avons créé Moka. Pour aider le plus grand nombre à atteindre ses objectifs financiers, sans effort et sans avoir à y penser. Nous pensons que l’avenir des services financiers doit combiner simplicité, fluidité, recommandations personnalisées et réactivité.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Moka, l'appli qui entend aider les jeunes à épargner en toute simplicité
À lire aussi
Plus de 7 jeunes sur 10 utilisent leur smartphone au moment des repas
À lire aussi
happn rend sa fonctionnalité appel vidéo gratuite de 21h à 6h le temps du couvre-feu
Encore plus de contenus
Moka, "Beaucoup de jeunes aimeraient investir le plus tôt possible mais ne savent pas comment faire" (EXCLU)
Pixel de tracking