Mondial 2014 : Facebook bien plus fort que Twitter en matière de Social TV ?

Le duel a commencé !
Ecrit par

Avant le lancement de la Coupe du Monde au Brésil, Air of melty vous avait annoncé qu’un jeune français sur trois avait l’intention de commenter la compétition sur les réseaux sociaux. Lors du premier match des Bleus contre le Honduras, les 18-24 ans ont finalement été 51% à le faire. Mais sur quel réseau social ? Les footeux sont-ils plutôt Facebook ou plutôt Twitter pour exprimer leur passion ? Facebook semble mener par KO, même si l’on parle football !

En fin de semaine dernière, Air of melty vous a refait le premier match des Bleus pour le Mondial 2014, à savoir France-Honduras, match durant lequel 51% des 18-24 ans se sont livrés au multitasking multiécrans. Plus d’un jeune téléspectateur sur deux a ainsi exercé une autre activité sur écran en parallèle du match diffusé à la télévision. Si c’est surtout le tchat avec des amis au sujet de la rencontre, par SMS ou via une application, qui a monopolisé l’attention des jeunes en parallèle du match, les réseaux sociaux ont aussi largement été consultés. Ainsi, 16,9% des jeunes déclarent avoir commenté ou consulté la fan page d’un club de football sur Facebook ou Twitter tandis que près d’un jeune sondé sur quatre a directement pris part au phénomène de Social TV en consultant ou en participant à des conversations autour du match sur ces mêmes réseaux sociaux.

Selon l’étude de ZenithOptimedia, 10,2% des jeunes déclarent en effet avoir commenté la rencontre sur Facebook, Twitter ou autre et 14,4% déclarent avoir suivi le déroulé du match sur les réseaux sociaux. Si l’étude ne faisait pas la différence entre les différents réseaux sociaux, de nouvelles données dévoilées se sont chargées de désigner le grand vainqueur de ce début de Coupe du Monde 2014. Alors que Twitter est souvent automatiquement associé au phénomène de Social TV, grâce au fameux livetweet, c’est bel et bien Facebook qui remporterait le match des réseaux sociaux, en tout cas en termes de puissance (mais pas forcément en termes d'influence, comme le signale très justement le blog French SocialTV). Entre le 12 et le 18 juin dernier, le Mondial 2014 a généré pas moins de 459 millions d’interactions (posts, commentaires, partages) sur le réseau social Facebook, engendrées par 141 millions d’internautes. Des chiffres hallucinants, qui renvoient Twitter au placard.

Notamment, sur le match France-Suisse de vendredi dernier, Facebook a comptabilisé 25 millions d’interactions générées par 14 millions d’internautes. Dans le même temps, Twitter a généré 2,9 millions de tweets, ce qui est même un million de moins que pour le premier match de l’équipe de France contre le Honduras. Cela étant dit, le fait que Facebook remporte ce duel ne surprend en aucun cas les analystes, qui avaient prévu une telle domination. En effet, une récente étude relayée par le site eMarketer peu avant le début de la compétition avait prédit que Facebook arriverait en tête des moyens utilisés pour discuter d’un match en cours de diffusion, à hauteur de 53%, à égalité avec le SMS et devant Twitter, cité par 28% des sondés. Allez, courage Twitter, le match n’est pas terminé ! A noter que le match France-Suisse a réalisé 73% de part d'audience sur les 15-34 ans dimanche soir. Rendez-vous demain soir, pour un nouveau record ?

Crédit : X, Facebook, Twitter