Publicité

Nail Communications vante les bienfaits de la publicité pre-roll avec humour, à la conquête des jeunes et de YouTube

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
L'agence américaine mise sur la provocation pour garder ses internautes.

Les jeunes passent près de 11 heures par mois à visionner des vidéos sur Internet, dont une grande partie sur YouTube. Alors que les vidéos de la plateforme sont précédées de publicités en pre-roll, 96% des internautes les zapperaient à l’heure actuelle. Pour remédier à ce gâchis, l’agence américaine Nail Communications vient de dévoiler un spot à la fois provocateur et très amusant.

Il y a plusieurs semaines, une étude de l’institut McCarthy avait mis en lumière le fait que, entre les jeunes et la publicité, ce n’était pas une grande histoire d’amour. En fait, tout simplement, selon cette étude, 84% des moins de 35 ans affirmaient ne pas avoir confiance et avoir une mauvaise image de la publicité. A l’époque, alors, Air of melty vous avait expliqué que la meilleure chance des annonceurs pour parvenir à séduire le public était de passer par Internet, dont 47% des jeunes interrogés affirmaient ne pas pouvoir se passer. Oui mais voilà, même sur Internet, les jeunes restent difficiles à appréhender. Alors qu’ils peuvent passer jusqu’à 17 heures par jour connectés aux réseaux sociaux, ces derniers se voient logiquement désormais envahis de publicités en tout genre, aboutissant à une surabondance publicitaire qui pousse les jeunes internautes à devenir passifs sur la toile. Dans cette même logique, cherchant le jeune là où il se trouve, la publicité a également envahi YouTube. Problème : si les 15-24 ans passent plus de 11 heures par mois à visionner des vidéos sur Internet, dont YouTube, ils ne sont pas vraiment enclins à visionner les publicités enrôlées avant la vidéo en question.

La publicité pre-roll est très utilisée sur YouTube.

Et c’est justement sur ce point que vient de miser l’agence Nail Communications, en dévoilant une vidéo incitant les internautes à changer leurs habitudes et à visionner les publicités en pre-roll pour le bien des chiens. Oui, oui, vous avez bien lu, zapper les publicités en pre-roll peut mettre en danger les animaux, de façon directe et peu subtile. Dans le spot dévoilé par l’agence américaine Nail Communications, un homme nous informe que si l’internaute décide de cliquer sur le bouton ‘Sskip Ad’, le chiot qu’il tient dans ses bras sera électrocuté. Si la campagne de cette agence s’avère quelque peu extrême et provocante à souhait, elle sert en tout cas à informer sur les mécanismes de la publicité pre-roll, en occupant l’esprit de l’internaute pendant quelques secondes et en l’intrigant de façon à l’empêcher de zapper. Dans les faits, les publicités pre-roll sont ignorées dans 94% des cas, selon les recherches de l’agence américaine. C’est donc pendant les cinq secondes de publicité qui ne peuvent être zappées que l’annonceur doit faire la différence. A ce jeu-là, l’agence Nail Communications, avec ce spot, peut se vanter d’avoir en partie relever le défi : selon les chiffres dévoilés, 24% des internautes confrontés à ce spot l’ont laissé défiler en entier, contre 6%, comme nous venons de vous le dire, pour les publicités pre-roll en général.

Qu’il s’agisse de publicité en pre-roll ou de publicité classique, la publicité vidéo est l’outil indispensable pour une marque souhaitant marquer les esprits des jeunes. Facebook l’a bien compris en développant son dispositif Publicité Vidéo Premium ces derniers mois, inauguré en France il y a trois semaines par la marque Guerlain, souhaitant viser les jeunes hommes de moins de 35 ans. Et concernant le genre de vidéo à privilégier, une étude de Yahoo a fait un constat sans appel : "la comédie est le genre le plus regardé en ligne par les jeunes, et elle répond à leurs valeurs d’amusement et de d’esprit positif". Les conseils qui découlent de ce résultat sont donc pour les marques de ne pas se prendre trop au sérieux et de trouver le moyen de traiter leurs produits, et même leurs marques, avec humour, quitte à se déprécier un peu pour amuser le jeune consommateur ! En somme, faire rire le jeune de la marque ou avec la marque, c’est la clé du succès d’une campagne de brand-content. Et avec sa publicité décalée, l’agence Nail Communication semble l’avoir bien compris.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Publicité : La musique, outil marketing redoutable auprès des jeunes, la tendance décryptée !
À lire aussi
84% des moins de 35 ans n’ont pas confiance en la publicité, comment changer la donne ?
À lire aussi
Marc Jacobs se lance à son tour dans le casting digital, la solution pour engager les jeunes auprès des marques ?
À lire aussi
Marketing : 6 jeunes sur 10 aiment voir une star de la musique associée à la campagne publicitaire d'une marque
À lire aussi
Maketing Digital : 80% des jeunes veulent des marques agissant comme des êtres humains, la question de l'affect essentielle !
Encore plus de contenus
Nail Communications vante les bienfaits de la publicité pre-roll avec humour, à la conquête des jeunes et de YouTube
Pixel de tracking