Netflix mise sur l'interactivité pour engager (toujours plus) ses utilisateurs

Ecrit par

A l'heure où l'on vous répète en permanence ou presque que la jeune génération a besoin d'interaction avec les marques qu'elle consomme, en voilà qui entend tout faire pour répondre à cette demande : Netflix mise de plus en plus sur des contenus interactifs, qui donnent le pouvoir au spectateur.

Alors que Netflix a récemment franchi le cap des 100 millions d'abonnés sur sa plateforme, le service de vidéo à la demande sur abonnement ne compte clairement pas s'arrêter en si bon chemin. En mars dernier, nous avions déjà eu l'occasion de vous montrer que l'entreprise américaine accélérait nettement en matière de stratégie de développement, en misant sur toujours plus de créations, notamment en Europe. Comme l'avait expliqué Ted Sarandos, Chief Content Officer de Netflix, lors d'une journée de conférence organisée à Berlin, "les super histoires peuvent voyager. La langue et la nationalité ne sont plus une barrière. Le super storytelling n'a plus de frontières". Aujourd'hui, cette citation prend une nouvelle dimension : outre les frontières géographiques, on sait aujourd'hui que la firme repousse les frontières du digital, en proposant des contenus toujours plus interactifs afin de s'assurer l'engagement de ses utilisateurs, qui prennent ni plus ni moins le contrôle sur l'histoire qu'ils visionnent. Mais, concrètement, ça donne quoi ?

Comme l'explique le site Le Figaro, "des épisodes spéciaux de deux séries animées, "Les aventures du Chat Potté" et celle en "stop-motion" "Buddy Thunderstruck", offrent ainsi la possibilité de "choisir son aventure", comme dans certains romans des années 80, mais cette fois dans des contenus de télévision sur internet. Les spectateurs se voient interrogés à plusieurs étapes de l'histoire sur ce que le personnage devrait faire juste après, et peuvent naviguer entre plusieurs fins possibles avec leur télécommande ou par boutons tactiles". De quoi permettre à chaque spectateur de profiter d'une histoire complètement personnalisée, ou presque. Et cela promet de continuer avec l'arrivée prochaine de "Stretch Armstrong : The Breakout", l'adaptation d'un personnage de films d'actions américains des années 70, qui doit débarquer sur Netflix l'an prochain. Pour le moment, l'interactivité made in Netflix concerne surtout des programmes dédiés à un public jeune, mais le format pourrait bien être élargi si ses abonnés réagissent de façon positive. "L'objectif ultime serait de produire un épisode de la saga politique à succès "House of Cards" où les spectateurs pourraient décider que le président Frank Underwood va envoyer une bombe nucléaire sur la Corée du nord, ou de "The Crown", où ils pourraient faire abdiquer la reine d'Angleterre Elizabeth II". Plutôt tentant, n'est-ce pas ? Le temps nous dira si cela prend vie ou non !

Crédit : Netflix