Netflix soutient le divertissement européen, 90 productions au programme !

Netflix impose son influence en Europe !
Ecrit par

Véritable référence auprès des Millennials, la plateforme de vidéo à la demande Netflix s'impose aujourd'hui également comme une référence en matière de production et de distribution de divertissement en Europe. C'est ce qu'a parfaitement mis en lumière la conférence organisée ce 1er mars à Berlin. On y était et on vous dit tout.

Régulièrement, la rédaction d'Air of melty vous montre ce qui fait que la plateforme de vidéo à la demande Netflix constitue aujourd'hui un véritable phénomène chez les 13-20 ans, qui en font même une de leurs activités préférées, sous l'appellation "Netflix & Chill". Comme le révélait le site e-marketing lors d'une étude publiée en octobre 2015, "la plateforme est rapidement devenue très populaire en France et notamment chez les jeunes. En effet, sur les 30 000 conversations par mois identifiées sur les médias sociaux, près de 75% sont issues de jeunes de moins de 20 ans qui plébiscitent le service à 90%". Et allant bien au-delà du simple fait de parler de leur site adoré sur les réseaux sociaux, les utilisateurs français de Netflix consomment beaucoup de contenus. En témoigne le fait que les abonnés français visionnent en moyenne 30 heures de vidéos par mois sur le service. Quelque chose nous dit aujourd'hui que les adeptes de la plateforme n'ont pas fini de visionner des contenus inédits sur le service : en ce 1er mars 2017, lors d'une conférence organisée à Berlin, Netflix, qui sait comment faire efficacement sa promo, a tenu à réaffirmer son soutien au divertissement européen, tant comme producteur que comme distributeur. En résulte un certain nombre de chiffres et de nouveaux contenus dévoilés, que l'on vous présente tout de suite, en attendant de vous en dire plus sur tous les panels qui ont rythmé cette journée, à laquelle nous avons assisté.

Comme l'a annoncé Reed Hastings, co-fondateur et CEO de la plateforme, depuis 2012, Netflix a investi plus de 1,75 milliards de dollars dans des productions européennes (licences, programmes originaux et co-productions), un investissement croissant qui comprend à ce jour plus de 90 productions originales à divers stades de développement. Ces contenus originaux comprennent des séries, des films, des documentaires, des programmes pour enfants mais aussi des spectacles de stand-up, comme celui de Gad Elmaleh par exemple. Parmi ces 90 productions européennes, on retrouve des séries déjà existantes, tel que Marseille, dont le tournage de la seconde saison débutera en avril prochain, ou encore The Crown, mais on découvre également des séries présentées ce jour par Netflix lors de sa conférence de presse à Berlin, tels que Dark, la première série originale Netflix allemande qui s'annonce très mystérieuse; Suburra, un thriller italien mêlant mafia, politiques et Vatican dans une même recherche du pouvoir; et enfin Las chicas del cable, une romance espagnole qui se passe dans les années 1920. En marge de ces nouveautés, Netflix a également confirmé la nouvelle série TROY : Fall of a City, Black Earth Rising et The Spy, co-produit avec BBC One, BBC Two et Canal Plus. A cela s’ajoute la programmation croissante de co-productions européennes, incluant Marcella (ITV), Kiss Me First (Channel 4), Watership Down (BBC), La catedral del mar (Antena 3), Rita (TV2 Denmark) et El ministerio del tiempo (RTVE), mais aussi des acquisitions de séries, parmi lesquelles, The Break (RTBF), Nobel (NRK), Cannabis (Arte), Bordertown (YLE), No Second Chance (TF1), Call My Agent ! (France 2), Case (RUV), Beau Sejour (VRT) et The Same Sky (ZDF). En attendant de découvrir tous ces contenus, retrouvez-nous vendredi sur le site pour tout savoir des conférences organisées ce mercredi 1er mars à Berlin.

Crédit : netflix