NRJ Group voit son bénéfice net en hausse de 48,6% sur le premier semestre 2016

Chiffres encourageants pour NRJ Group !
Ecrit par

En ce milieu d'année, c'est (déjà) l'heure des premiers bilans. En l'occurence, NRJ Group dévoile son bilan financier sur le premier semestre 2016. Alors, dans le vert ou pas ?

Quand on vous disait la semaine dernière que NRJ Group ne prenait pas de vacances, on en a la confirmation aujourd'hui...et ça paie ! Au cours du mois de juillet, la rédaction d'Air of melty vous annonçait la nomination de Nicolas Valton, qui rejoint NRJ Group en qualité de Directeur Délégué du pôle technique. Quelques jours plus tard, NRJ Group annonçait le lancement de NRJ Digital Ventures, un fonds d'investissement dédié aux start-up issues de l'écosystème digital et surfant sur le secteur des médias. Aujourd'hui, le groupe média revient sur le devant de la scène pour une nouvelle actualité : le bilan (positif) de son premier semestre 2016. Ainsi, NRJ Group a annoncé jeudi 28 juillet, dans un communiqué, avoir réalisé au premier semestre un bénéfice net de 16,2 millions d'euros, en progression de 48,6%, grâce notamment à l'impact d'une indemnisation reçue par le groupe pour préjudice. Le groupe propriétaire des radios NRJ, Chérie FM, Nostalgie et des chaînes de télévision NRJ 12 et Chérie 25 a vu en revanche ses ventes (hors échanges dissimilaires, c'est-à-dire hors ventes d'espaces publicitaires contre des services ou des produits) se replier de 1,4% sur les six premiers mois de l'année, à 182,6 millions d'euros.

Comme le révèle le site CBNews, qui relaie l'information, "le résultat opérationnel courant (hors échanges dissimilaires) recule pour sa part de 31,5% à 9,8 millions d'euros alors que le résultat opérationnel progresse de son côté de 73,6% à 24,3 millions d'euros", en intégrant donc "l'indemnisation perçue suite au préjudice subi par le groupe", lors du transfert de la bande des 700 MHz à la téléphonie mobile. Le pôle Télévision voit voit, lui, ses ventes progresser de 4,8% à 43,7 millions d'euros, "porté par la croissance des audiences de ses chaînes TNT", comme s'en félicite le groupe, qui revendique 3% de part d'audience cumulée au deuxième trimestre, contre 2,7% sur la même période en 2015. Du côté du pôle Médias musicaux et évènementiels, la situation est plus délicate puisque ce dernier voit son chiffre d'affaires reculer de 2,5%, à 92,4 millions d'euros, un recul que le groupe explique par "les conséquences des pratiques de Fun Radio qui ont eu pour effet d'accroître artificiellement ses audiences", a précisé le communiqué. Pour le rappel, durant le mois de juin, Fun Radio (groupe RTL) a été accusée par cinq groupes de radio concurrents d'avoir gonflé ses mesures d'audience en conseillant à ses auditeurs de mentir aux enquêteurs de Médiamétrie. Enfin, les Activités internationales progressent pour leur part de 3,6%, à 17,3 millions d'euros, stable ou en croissance sur l'ensemble des zones du groupe. Vous le voyez, ça promet ppur la suite !

Crédit : nrj group