Marketing

Pixpay, “Les ados savent ce qu’ils veulent acheter et comment l’acheter au meilleur prix” (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 6 min
Pixpay, “Les ados savent ce qu’ils veulent acheter et comment l’acheter au meilleur prix” (EXCLU)

Pour l’interview de la semaine, Caroline Ménager, cofondatrice de Pixpay, qui propose une carte de paiement pour les 10-18 ans, nous parle des habitudes de consommation des très jeunes Français. Zoom sur les achats de cette cible !

Comment les très jeunes Français dépensent-ils leur argent ? Sont-ils adeptes du Revenge Shopping en cette période de déconfinement ou non ? Existe-t-il de grandes différences entre les jeunes filles et les jeunes garçons ? Pour l’interview de la semaine, Caroline Ménager, cofondatrice de Pixpay, qui propose une carte de paiement pour les 10-18 ans co-pilotée par les parents, répond à nos questions sur le budget de la Génération Alpha et sur ce que cela nous apprend sur cette cible !

Pixpay, “Les ados savent ce qu’ils veulent acheter et comment l’acheter au meilleur prix” (EXCLU)
Crédit : getty images

-Air of Melty : Vous avez mené une étude auprès de 50 000 de vos utilisateurs du 1er janvier 2020 au 15 mars 2021. Dans un premier temps, que nous enseigne cette étude sur le budget de la jeune génération : combien les jeunes dépensent-ils chaque mois en moyenne ?

Caroline Ménager, cofondatrice de Pixpay : Aujourd’hui, 40% des adolescents reçoivent de l’argent de poche de manière régulière, et ce avec 30  € par mois, généralement à partir de 11 ans. Pour autant, la quasi-totalité des adolescents (94%) ont de l’argent, que ce soit régulièrement, ponctuellement, pour Noël, les anniversaires, ou de la part d’un tiers comme les grands-parents. Par exemple, chez Pixpay, les ados reçoivent, toutes sources confondues, 56 € par mois en moyenne. Les ados sont donc déjà amenés à consommer, à faire des choix, à apprendre à connaître leurs goûts et leurs envies, au-delà de ce que leurs parents peuvent juger bon pour eux. Ce sont les premiers moments d’indépendance et ils sont importants dans la vie d’un adolescent. Tout en s’assurant que leur ado ne fait pas n’importe quoi avec son argent, les parents l’aident ainsi à bien grandir et à s’affirmer.

-Air of Melty : Sont-ils adeptes de petites dépenses ou de dépenses plus importantes ? Gèrent-ils bien leur budget ou ont-ils tendance à dépenser selon leurs envies sans trop réfléchir ? -

C.M : 79% des parents considèrent que leur ado est responsable avec son argent, 75% qu’il a conscience de la valeur de l’argent. Et d’ailleurs, c’est majoritairement dans un souci pédagogique que les parents donnent de l’argent de poche à leur ado (83% des parents). Donc oui, je pense que les ados - s’ils aiment avoir l’occasion de faire de petites dépenses régulièrement - sont responsables, savent ce qu’ils veulent acheter et comment l’acheter au meilleur prix. Les gros craquages sont rares et la dépense moyenne est de 12 €, souvent pour acheter à manger à la boulangerie ou dans un supermarché, ou encore au fast-food (42% des dépenses concernent l’alimentation).

-Air of Melty : Selon votre étude, McDonald's s'impose comme étant la marque la plus incontournable pour les 10-18 ans. Qu'est-ce que cela nous apprend de la jeune génération ? Que la food est sa priorité première ?

C.M : En effet, MacDonald’s est la marque préférée de nos adolescents. Outre le fait qu’aller au McDonald’s leur permet de se restaurer, c’est également un lieu de socialisation fort pour les ados, qui y trouvent l’opportunité de se retrouver entre amis, dans une activité non genrée qui plaît autant aux garçons qu’aux filles.

-Air of Melty : Que dire d'Apple, PlayStation, Amazon et AliExpress, qui occupent également un grand nombre de transactions des jeunes ?

C.M : Les marques digitales sont très plébiscitées des 10-18 ans. 40% des transactions de cette génération sont déjà faites en ligne, alors qu’en moyenne nationale, « seul » 10% du commerce est fait en ligne. Les usages sont donc en train de basculer vers du digital de façon massive, et cela correspond à de réelles aspirations pour cette génération !

-Air of Melty : On note qu’entre AliExpress et Shein, les jeunes sont très adeptes des marques qui proposent des très petits prix. Peut-on dire que les 10-18 ans sont en permanence en recherche de bonnes affaires et de bons plans ? Sont-ils du genre à préférer la quantité à la qualité ?

C.M : Les 10-18 ans sont contraints par leur budget et ils font donc des choix : ce n’est pas surprenant dans ce contexte que des marques de petits prix peu qualitatives ressortent parmi notre top marchands. Ces choix peuvent sembler en opposition avec leur envie de consommer plus responsable, et c’est pourquoi d’autres modes de consommation émergent chez les 10-18 ans, comme l’achat et la revente d’objets et de vêtements de seconde main sur des sites comme Vinted (le 8ème marchand, tous sexes confondus, et même le 6ème chez les filles). C’est d’ailleurs pour les ados une manière de sortir (un peu) de la dépendance financière vis-à-vis de leurs parents et de gagner quelques euros supplémentaires, et ce dès le plus jeune âge : plus d’un ado sur 2 âgé de 10 à 12 ans revend déjà des affaires sur des sites de seconde main (c’est 58% en moyenne pour tous les ados), bien devant le traditionnel petit job (1 ado sur 5), l’échange de service comme le bricolage ou tondre la pelouse (1 ado sur 3).

-Air of Melty : Note-t-on de grandes différences en matière de dépenses entre les garçons et les filles  ? Qu'est-ce que leurs dépenses nous apprennent au sujet de leurs centres d'intérêt principaux  ?

C.M : Les trois catégories principales pour les filles sont les supermarchés / alimentation, suivi du shopping et du fast-food. Le fast-food apparaît fortement dès la fin du collège (à partir de 14 ans), tandis que le shopping est présent dès le plus jeune âge. Côté garçons, les trois principales catégories sont les supermarchés et alimentation, suivi du gaming et enfin du fast-food. De la même manière, le fast-food décolle vraiment à la fin du collège, toujours dans cette logique de socialisation entre amis. Plus surprenant, c’est la baisse du gaming au fur et à mesure du temps : de 22% dépenses entre 10 et 12 ans, il ne représente plus que 7% des dépenses entre 16 et 18 ans. Autre point intéressant : avec le temps, les goûts s’affirment, les écarts se creusent et le top 5 des marques est moins prédominant. La diversité augmente !

-Air of Melty : Votre étude s'intéresse également aux différences entre villes et régions. Que peut-on dire à ce sujet ? Qu'est-ce qui différencie les adolescents au niveau géographique ? -

C.M : Nous avons analysé beaucoup de données : par région, mais aussi par type de zones (rurales, urbaines…). Globalement, les principales marques restent présentes quel que soit le contexte et le lieu de résidence.

-Air of Melty : On parle beaucoup de la tendance du Revenge Shopping qui devrait marquer 2021, avec des consommateurs décidés à se faire plaisir après des mois de fermeture des magasins. Pensez-vous que la jeune génération est effectivement dans cet état d'esprit ?

C.M : De notre côté, nous n’avons pas noté que les ados ont particulièrement mis de côté pendant la période de fermeture des magasins. Ils ont plutôt adapté leur comportement de consommation pour faire face aux différentes restrictions imposées (développement des achats en ligne, achat en vente à emporter…). Leur bas de laine n’est donc pas plus rempli que d’habitude et le Revenge Shopping ne devrait donc pas être particulièrement fort sur cette cible ! En revanche, on a évidemment noté un gros pic de consommation le mercredi 19 mai (+73% vs le mercredi précédent, et même +107% pour les vêtements et accessoires et +212% pour le fast-food). Mais je suis convaincue que cela va se normaliser rapidement.

-Air of Melty : Pouvez-vous nous présenter Pixpay en quelques mots ?

C.M : Pixpay propose une carte de paiement pour les 10-18 ans, co-pilotée par les parents. La carte de paiement Pixpay est utilisable partout et rechargeable instantanément. Elle est pilotée en temps réel par deux applications - l'une pour le parent et l'autre pour l’ado - dotées de plus de 20 fonctionnalités pour mieux gérer l'argent : des notifications en temps réel à chaque transaction, des méthodes d'épargne pré-programmées, une cagnotte pour épargner dans le cadre d'un projet, le programme de fidélité Pix&Love avec des marques comme Undiz, Burger King, Monoprix...

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials français et les Soldes d'été 2021, quel programme ?
À lire aussi
Les jeunes Français, motivés pour les soldes d'été 2021 ?
À lire aussi
Les Millennials et les achats mode, quelle réalité en 2021 ?
À lire aussi
Comment les 18-34 ans veulent-ils réellement communiquer avec les marques ?
À lire aussi
Food, mode, gaming, comment dépensent réellement les jeunes Français ?
Encore plus de contenus
Marketing il y a 1 heure

Celio invite les hommes à porter fièrement leurs défauts

Le body positivisme, ce n'est pas réservé qu'aux femmes ! En ce mois de septembre 2021, l'enseigne d'habillement Celio cherche à décomplexer les hommes avec sa nouvelle campagne sans tabou. Une nouvelle campagne qui entend mettre en lumière les "vrais" hommes qui nous entourent, dans toute leur imperfection.

Celio invite les hommes à porter fièrement leurs défauts
Société il y a 1 jour

Les Millennials, une génération plus verte...même en amour !

Pour la jeune génération, amour et écologie n'ont jamais autant matché qu'aujourd'hui ! À en croire une nouvelle étude menée par Bulb et YouGov, les 18-34 ans sont nombreux à afficher leur envie de trouver un partenaire amoureux qui ait la même conscience écologique qu'eux.

Les Millennials, une génération plus verte...même en amour !
Publicité il y a 1 jour

La publicité responsable, une priorité pour la jeune génération ou non ?

À l'heure où la jeune génération cherche de plus en plus à miser sur une consommation responsable, quel est le rôle de la publicité en la matière ? Les moins de 30 ans attendent-ils des annonceurs qu'ils s'engagent en matière de publicité responsable ou assimilent-ils ça à du greenwashing ? Réponse grâce à une nouvelle étude signée YouGov.

La publicité responsable, une priorité pour la jeune génération ou non ?
Pixpay, “Les ados savent ce qu’ils veulent acheter et comment l’acheter au meilleur prix” (EXCLU)
Pixel de tracking