Planificateurs, technophiles, instinctifs, quels sont les profils de la Génération Y ?

Ecrit par

Vous pensez bien connaître les jeunes ? Mais connaissez-vous plutôt les planificateurs, les audacieux ou les pragmatiques ? En effet, selon une étude menée par l'éditeur de logiciels Sage, les Millennials se répartiraient en pas moins de 5 profils principaux.

Qui sont vraiment les jeunes ? C'est la question à laquelle la rédaction d'Air of melty tente de répondre au quotidien, qu'il s'agisse d'une question générale ou de thématiques plus précises. Ainsi, il y a quelques jours, nous vous présentions les caractéristiques de la génération Y entre déracinement, open mind et bien d'autres éléments. Encore plus récemment, nous décodions avec vous le rapport de la génération Y à l'emploi grâce à une GenY. Aujourd'hui, c'est l'éditeur de logiciels Sage qui apporte sa contribution à la réflexion générale grâce à une enquête menée auprès de 7 400 jeunes dans 16 pays. En ressortent cinq grands profils permettant de décrire les 18-35 ans dans leur rapport au travail : cette catégorie d'âge serait ainsi composée de planificateurs, de technophiles, d'instinctifs, de pragmatiques et d'audacieux. Mais encore, qu'est-ce qui fait la particularité de chaque groupe ? Alex Dossche, Managing Director de Sage Belgique, a expliqué ses conclusions au site Bizcover, à savoir le blog de référence des entrepreneurs. On fait le point tout de suite !

Selon le professionnel, les "planificateurs" travaillent très méthodiquement, se lancent dans des projets ambitieux, et ne tiennent rien pour acquis. En somme, ils sont toujours en action, en visant haut et en étant très organisés. Viennent ensuite les "technophiles", qui sont caractérisés par leur passion pour leur travail. Ils font aussi confiance à la puissance de l'innovation pour devancer la concurrence, et pensent pouvoir définir très précisément leur groupe cible de clients nouveaux et existants. De leur côté, les "instinctifs" sont plutôt décontractés. Ils n'ont pas peur de l'inconnu et aiment défricher de nouveaux territoires. Ils s'appuient sur l'intuition et attachent de l'importance à leur image. Pour leur part, les "pragmatiques" se définissent comme étant des jeunes compétents mais qui ont tendance à faire appel à la technologie pour réussir (et de préférence aux technologies gratuites). Ils alternent intuition et méthode. Enfin, les "audacieux" se démarquent en étant constamment en quête de nouveaux défis et en s'ennuyant très vite. Plus de la moitié disent avoir perdu tout enthousiasme pour l'entreprise, parfois après un an déjà. Pas étonnant, en cela, que de nombreux Millennials pensent qu'ils vont fonder deux ou trois entreprises dans leur carrière. Au-delà de cela, l'expert explique que, pour les jeunes, "il est aussi très important de donner au travail sa juste place dans la vie quotidienne. Ils veulent de la flexibilité, décider eux-mêmes quand, où et comment ils vont travailler. Ils travaillent pour vivre plutôt que l'inverse. La Génération Z, qui viendra après eux, ira sans doute encore plus loin dans ce sens". Le phénomène en marche ne fait donc que commencer...

Crédit : istock