Marketing

Plus d'un Millennial sur 2 ne sait pas ce qu'est un chatbot

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Plus d'un Millennial sur 2 ne sait pas ce qu'est un chatbot

2018 sera-t-elle l'année du règne des chatbots auprès de la jeune génération ? Pour le moment, c'est loin d'être le cas, on dirait. En effet, selon une nouvelle étude signée Conversationnel, à ce jour, encore 52,7% des Millennials ignorent ce qu'est un chatbot.

Et si le chatbot n'était pas un phénomène aussi fort qu'on ne le pensait finalement ? Depuis de longs mois déjà, la rédaction d'Air of melty vous parle des bots stores comme étant un enjeu de taille pour révolutionner la relation client des marques visant les consommateurs de moins de 35 ans. En 2017, nous vous faisions savoir quels bots ont quelle utilité et quels résultats. En cette année 2018, la tendance semblait se confirmer plus que jamais, notamment grâce à Believe et Botnik lançant le chatbot de Jul pour engager la jeune génération autour du marketing conversationnel. Et pourtant, aujourd'hui, de nouvelles données viennent remettre en cause cette tendance : et si, finalement, les jeunes n'étaient pas encore complètement convaincus par les chatbots ? C'est ce que laissent entendre les chiffres recueillies par Conversationnel, l'agence conseil en communication digitale, qui a interrogé les Millennials sur leur connaissance, leur utilisation et leurs attentes envers ces nouveaux modes de communication. Verdict, en cette année 2018, 52,7% des Millennials ne savent pas ce qu'est un chatbot. À l'inverse, ils sont 19,9% à déclarer savoir plus ou moins de quoi il s'agit et ils sont 27,4% à bien le savoir.

Plus d'un Millennial sur 2 ne sait pas ce qu'est un chatbot

Plus précisément, l'étude du jour révèle que 35,5% des jeunes ne savent pas différencier un interlocuteur humain d'une intelligence artificielle. En revanche, ceux qui comprennent bien ce qu'est un chatbot témoignent d'une expérience réussie, avec 83% des sondés affirmant que "les chatbots leur font gagner du temps". Ils sont aussi 82% à déclarer que les chatbots comprennent ce qui leur est demandé. Pour autant, ce mode de communication ne fait pas l'unanimité auprès de la cible jeune : 60,5% des interrogés trouvent les chatbots redondants et sans valeur ajoutée. Par ailleurs, ils sont près de 8 sur 10 à déclarer préférer un service client téléphonique. Pour qu'un chatbot soit idéal, les jeunes voudraient avant tout qu'il comprenne ce qui lui est demandé (80,9%), qu'on lui réponde rapidement (68,1%) et qu'on lui réponde avec précision (64,2%). Aussi, les Millennials aimeraient profiter des chatbots pour découvrir des produits et services de manière plus ludique (64%), pour profiter d'une expérience plus géolocalisée (70,6%) et pour une recherche plus directe et plus efficace en ligne (51,7%). Puisque tous ces éléments ne sont pas encore réunis, pas moins de 63,5% des Millennials se disent pas encore prêts à acheter via ce système. Par ailleurs, plus d'un jeune sur deux (54,1%) craint que les chatbots ne déshumanisent la relation client. En somme, vous l'aurez compris, entre la génération Y et les chatbots, il faut que la confiance s'installe encore davantage !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Authenticité, phygital, naturalité, quelles sont les valeurs que recherchent les Millennials en 2018 ?
À lire aussi
FANVOICE, "Une vague massive d’empowerment fait que les Millenials plébiscitent la co-création avec les marques" (EXCLU)
À lire aussi
Festival des Conversations, "Les Millennials sont ceux qui maîtrisent les nouveaux espaces de conversations" (EXCLU)
À lire aussi
La Génération Z, une génération qui influence fortement les achats du foyer
À lire aussi
Hotwire, "les marques doivent rester à la pointe de la technologie pour adresser la génération Alpha" (EXCLU)
Encore plus de contenus
Facebook

Facebook améliore sa fonctionnalité Live pour la période de confinement

En cette période de confinement, les contenus Live explosent sur tous les réseaux sociaux. Et c'est notamment le cas sur Facebook, qui profite d'un nouvel élan de popularité auprès des 18-35 ans. Pour confirmer la tendance et satisfaire toujours plus les socionautes, le réseau social leader dans le monde a décidé d'améliorer toujours plus sa fonctionnalité Live.

Facebook améliore sa fonctionnalité Live pour la période de confinement
Plus d'un Millennial sur 2 ne sait pas ce qu'est un chatbot
Pixel de tracking