Pokemon Go

Pokemon Go : PagesJaunes aide (pour de vrai) les dresseurs de Pokémon dans leur quête

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
PagesJaunes aide (pour de vrai) les dresseurs de Pokémon dans leur quête sur Pokemon Go

Les marques et Pokémon GO, ça matche ! On avait déjà eu l'occasion de le constater au travers de campagnes signées But, Monoprix ou encore McDO. Un mois après la bataille, c'est la marque PagesJaunes qui parvient à se démarquer, avec une intiative discrète mais très pertinente.

On vous le disait la semaine dernière, en cette période de rentrée et de fin d'été, Pokémon GO est (déjà) en perte de vitesse auprès des jeunes. Qu'il s'agisse du nombre de téléchargements, de l'engagement ou encore du temps quotidien passé sur l'application, tout semble en baisse aujourd'hui avec, par exemple, un nombre d'utilisateurs quotidien passé de 40 millions à 30 millions le 16 août. Cela étant dit, pas la peine de paniquer, le jeu mobile reste un phénomène à l'ampleur exceptionnelle et les marques ont tout intérêt à surfer sur cette tendance. Le principe du marketing n'est-il pas de se rendre visible là où se trouvent les jeunes ? Et bien, de ce côté-là, on vous le disait le mois dernier, la moitié des jeunes Français ont déjà testé Pokémon GO. Et pas d'excuse pour les marques qui hésitent à se lancer : nous vous avons déjà montré comment les marques pouvaient miser sur Pokémon GO pour attirer plus de clients, en se servant de la plateforme comme outil marketing. Aujourd'hui, c'est pagesjaunes.fr qui se lance dans ce défi, en se mettant en tête d'aider les dresseurs de Pokémon à débusquer leurs bestioles préférées. Mais comment, exactement ?

PagesJaunes aide (pour de vrai) les dresseurs de Pokémon dans leur quête sur Pokemon Go

Comme le révèle le site L'ADN, qui présente l'initiative, "via le site pagesjaunes.fr et son application mobile, PagesJaunes intègre désormais les infos "Pokéstop à proximité" lorsqu’un bar ou un restaurant se situe dans un rayon de 15 mètres autour du mobinaute. Les chasseurs les plus malins peuvent se rendre chez les professionnels de la restauration des 100 plus grosses villes de France concernées par l’opération". Salamèche, Roudoudou, Rinoferos et autre Pikachu seront désormais à portée de main, avec une précieuse aide (subtile mais efficace) signée pagesjaunes.fr ! En lançant cette opération, l'enseigne suit les traces de McDo, Monoprix ou encore But, les trois premières marques à s'être invitées dans la folie Pokémon GO. Concrètement, McDo a signé un partenariat avec l'éditeur du jeu pour transformer l'intégralité de ses restaurants japonais en Pokéstops ou en arènes, tandis que Monoprix avait fait grand bruit en lançant son kit du meilleur dresseur et que But avait lancé une opération spéciale, invitant les mobinautes à se lancer dans une chasse aux Pokémons au sein même de ses enseignes, avec à la clé un bon d'achat de 200 euros pour toute bestiole attrapée. Les marques et Pokémon GO, ça matche !

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Pokemon Go : PagesJaunes aide (pour de vrai) les dresseurs de Pokémon dans leur quête
Pixel de tracking