Internet

Pourquoi les jeunes aiment-ils tant les défis sur les réseaux sociaux ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Pourquoi les jeunes aiment-ils tant les défis sur les réseaux sociaux ?

Au quotidien, la jeune génération se passionne pour des défis en tout genre qui se font remarquer essentiellement sur Instagram et TikTok. Mais qu'est-ce qui explique le succès de ces challenges auprès des moins de 30 ans ? Décryptage.

Sur TikTok, on remarque l'essor d'un challenge par semaine ou presque. Du Boom Boom Challenge au #FrozenHoneyChallenge en passant par le TikTok Towel Challenge, les défis qui cartonnent s'enchaînent mais ne se ressemblent pas. Alors, qu'est-ce qui explique qu'ils séduisent autant la jeune génération ? C'est bien simple, actuellement, tous les éléments de la vie quotidienne, ou presque, peuvent aujourd’hui se transformer en challenge potentiel. Ce qui caractérise les défis en ligne qui engagent la jeune génération, c’est qu’ils sont très éphémères : l’un succède à l’autre dans un cycle infini. En cela, il est important de savoir que, dans la plupart des cas, les défis en ligne ont une durée de vie qui ne dépasse pas quelques semaines voire quelques jours. Autant dire que, dans ce contexte, suivre les tendances n’est pas simple ! D’ailleurs, souvent, les challenges les plus populaires viennent de nulle part : personne ne pourrait prédire à quel point ils vont devenir un phénomène quelques jours à peine avant que ce ne soit le cas. Les réseaux sociaux ont un effet boule de neige qui propulse un défi vers la lumière en quelques heures et quelques jours à peine tout comme ils ont le pouvoir de ramener un défi dans l’ombre en très peu de temps. Et c'est justement ce qui plait aux jeunes : les défis cassent la routine !

Pourquoi les jeunes aiment-ils tant les défis sur les réseaux sociaux ?
Crédit : Getty

C’est une évidence, ce qui plaît à la jeune génération dans la propagation et la réalisation de défis en tout genre sur TikTok, Instagram et compagnie, c’est le fait qu’ils apportent un peu de piment et de fun dans leur vie. C’est simple, mais c’est vrai. Plusieurs études ont montré que les moins de 35 ans sont ceux qui ont le plus peur de l’ennui et de la routine dans leur vie quotidienne. Dès lors, ils sont les plus enclins à céder à l’appel de ces défis de façon à apporter une touche de folie dans leur journée. Plus c’est inédit et étonnant, plus ça les tente ! En marge de cela, il est capital de se rappeler que, comme toutes les études portant sur la jeune génération le montrent, les Millennials et les membres de la Génération Z accordent une importance majeure à tout ce qui touche à leurs pairs. L’adolescence est le moment de la vie où l’on se soucie le plus de ce que pensent nos proches, nos amis, nos camarades de classe. Dès lors, dès qu’un défi devient viral, il est important pour les jeunes de suivre la tendance, comme pour marquer que l’on fait partie de ce groupe « cool » qui a compris et réussi le challenge du moment. En somme, le défi permet de s’identifier à un groupe, et c’est encore plus vrai dès que le défi en question traite de l’identité. Aussi, pour Michel Fize, sociologue spécialiste des questions de l’adolescence et de la jeunesse que nous avons eu la chance d’interviewer il y a quelque temps, "le défi fait tout simplement partie de la manière d’être quand on devient adolescent". Selon lui, "c’est une manière de s’affirmer, d’être connu et reconnu. Internet offre aujourd’hui la possibilité que les défis ne se limitent plus aux défis sportifs, et laissent place à des défis numériques. Attention toutefois à ne pas généraliser, il y a des jeunes qui ont besoin de sensations fortes pour se sentir exister, mais il y en a beaucoup d’autres qui n’ont pas besoin de ça". D'où l'essor de défis très différents les uns des autres, avec certains qui sont plus sensationnels que d'autres. Et clairement, ça n'est donc pas près de s'arrêter...

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
YouTube, Snapchat, TikTok, Twitch, quels sont les réseaux sociaux préférés des (très) jeunes Français ?
À lire aussi
Bloom, "Les jeunes, victimes ou complices des réseaux sociaux ?" (TRIBUNE)
À lire aussi
Comment la pandémie influence-t-elle les usages des Millennials sur les réseaux sociaux ?
Encore plus de contenus
Pourquoi les jeunes aiment-ils tant les défis sur les réseaux sociaux ?
Pixel de tracking