Publicité

Publicité : Le placement produit débarque dans la littérature, nouvel outil pour conquérir les jeunes ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Le livre révolution.

Alors que le placement de produit était déjà remarqué dans l’industrie du cinéma, de la télévision et plus récemment de la musique, il débarque aujourd’hui dans la littérature. Même si les jeunes ne sont pas réputés pour être des lecteurs assidus, cette révolution pourrait bien les toucher quoi qu’il en soit !

En fin de semaine dernière, Air of melty vous annonçait que la génération Y savait comment donner le ton par rapport à la publicité en ligne : jamais trop d’internet mais toujours trop de publicité, telle était leur pensée décryptée. C’est un fait pour les marketeurs, à l’heure où les jeunes multiplient l’utilisation d’ad-blockers, "il existe un problème générationnel face à la publicité, mêlant sentiment d’intrusion, problème de perception et besoin d’instantanéité". C’est ainsi que la génération Y a tendance à rejeter de façon de plus en plus systématique la publicité traditionnelle. Face à ce phénomène, se développe alors une autre manière de faire la publicité, via le native advertising, largement plébiscité par meltygroup, et qui consiste en la création d’un contenu de qualité grâce à la collaboration d’une marque avec un média. D’autre part, un autre genre de publicité se démarque : le placement de produit, qui vient de prendre une nouvelle dimension.

Le livre révolution.
Crédit : X
Le placement de produit prend une nouvelle dimension !
Crédit : X

Alors que le placement de produit était déjà fortement présent à la télévision, au cinéma et depuis quelques semaines dans la musique, au travers d’un accord signé par Havas Media, Mirriad et Universal Music Group pour intégrer des marques dans des clips musicaux, le placement publicitaire s’invite aujourd’hui dans la littérature. Comme l’annonce le site eMarketing, aux Etats-Unis, le groupe Cumberland Packing, fabricant de l’édulcorant Sweet’N Low, a financé à hauteur de 1,3 million de dollars le roman "Find Me I'm Yours", pour avoir droit de figurer en bonne place dans l'ouvrage. "Résultat, tout au long de l'ouvrage, et quand elle n'est pas occupée à se repeindre les orteils aux couleurs du produit (sic), Mags, l'héroïne de "Find Me I'm Yours" n'a de cesse d'en défendre le bien-fondé face un entourage pour le moins sceptique", explique le site d’information. Alors, assiste-t-on là à un nouveau tournant dans le secteur de la publicité ? Cette première expérience du genre apportera certainement des réponses ces prochaines semaines. En tout cas, si les jeunes sont réputés pour ne pas être de fervents lecteurs, il est certain que des placements de produits dans des mangas, bande-dessinées ou romans jeunesse pourraient trouver un écho auprès de cette cible.

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Publicité : Le placement produit débarque dans la littérature, nouvel outil pour conquérir les jeunes ?
Pixel de tracking