Société

Quel est l'état d'esprit des 18-34 ans en ce début de confinement ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Quel est l'état d'esprit des 18-34 ans en ce début de confinement ?

La mesure de confinement est-elle bien acceptée par la jeune génération ? Quelles sont leurs craintes et les éléments qui les rassurent ou les stimulent ? Une nouvelle étude menée par YouGov fait le point sur ces questions.

Comment se passent les premiers jours d'isolation pour la jeune génération ? Sont-ils sereins ou inquiets pour les jours et les semaines à venir ? Quelles sont leurs peurs ? Une nouvelle étude, réalisée en ligne par YouGov du 19 au 20 mars 2020, répond à ces questions en s'intéressant à l'état d'esprit des Français en ce début de confinement qui vise à limiter au maximum la propagation du coronavirus. Une pandémie qui chamboule complètement, on l'a vu, les dépenses et les projets des Millennials et de l'ensemble des Français. Cette étude est dans un premier temps l'occasion de voir que, actuellement, alors que 23% des Français sont en télétravail à cause du coronavirus, le taux atteint 37% chez les Millennials. Cette fois, ce sont les 18-24 ans qui donnent le ton, en étant 40% à travailler de chez eux contre 35% des 25-34 ans. Toujours au sujet du télétravail, 22% des 18-35 ans se disent plus efficaces que sur leur lieu de travail habituel (26% des 25-34 ans contre 16% des 18-24 ans). Un jeune sur trois se dit aussi efficace (34%). En revanche, pour 40% des jeunes sondés, on note une efficacité moindre. Au sujet de leurs premiers jours de confinement, les 18-34 ans ne cachent pas que la situation n'est pas idéale : seuls 58% (vs 62% des Français) déclarent bien vivre la situation. 18% la vivent très bien, 44% la vivent plutôt bien et 28% ni bien ni mal. Pour 11% de jeunes, la situation s'avère plutôt compliquée (vs 9% des Français en moyenne). Pourtant, les Français ont bien conscience qu'ils devront certainement prendre leur mal en patience puisque 93% des jeunes sondés pensent que le confinement va se prolonger. D'ailleurs, ils sont tout autant à juger cette prolongation nécessaire.

La jeune génération se retrouve face à la solitude

Le point positif du confinement, pour la jeune génération, à en croire l'étude de YouGov, repose sur les élans de solidarités exprimés. 22% des 18-34 ans ont déjà participé au mouvement qui consiste à applaudir chaque soir aux fenêtres et aux balcons, à 20 heures, le personnel soignant qui lutte actuellement contre la pandémie du coronavirus et 44% ne l'ont pas encore fait mais souhaitent le faire. Aussi, sur une note plus légère, 60% des Millennials ont l'intention de profiter du fait que Canal+ diffuse actuellement en clair ses programmes pour divertir les Français pendant le confinement. Concernant leurs inquiétudes à l'heure actuelle, on note que 32% des Millennials pensent qu'une pénurie alimentaire est probable en France, contre 25% de l'ensemble des Français. C'est chez les 25-34 ans que la tendance se remarque le plus, avec 36% des sondés qui retoutent une telle situation, contre 26% des 18-24 ans. Heureusement, moins d'un jeune sur 10 estime que ce scénario est très probable. Concernant la vente restreinte de paracétamol (une boîte par personne sans symptôme ou deux boîtes en cas de fièvre ou douleurs), les Millennials se montrent en accord avec l'opinion générale : pour 87% d'entre eux, c'est une bonne chose. Pour près de 4 jeunes sur 10 (39%), c'est même une très bonne chose tandis que seuls 8% estiment que c'est une mauvaise chose.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Le zéro déchet, un sujet important pour la jeune génération ?
À lire aussi
Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?
À lire aussi
À quels sacrifices sont prêts les Millennials pour le logement de leurs rêves ?
À lire aussi
Les Millennials français, prêts à un confinement total ?
À lire aussi
Vidéo, réseaux sociaux, cours, comment les jeunes s'occupent-ils vraiment pendant le confinement ?
À lire aussi
Les 18-35 ans et le bricolage, quelle réalité en 2020 ?
Encore plus de contenus
Nomination il y a 12 heures

Grain Blanc, l'agence à impact à découvrir

En ce mois de décembre 2020, une nouvelle agence voit le jour du côté de Pau, Bordeaux et Paris : Grain Blanc, qui vise l’accompagnement des petites et moyennes entreprises en transformation. Mais qui se cache derrière cette nouvelle entité ?

Grain Blanc, l'agence à impact à découvrir
Quel est l'état d'esprit des 18-34 ans en ce début de confinement ?
Pixel de tracking