Quelles priorités et quelles envies pour la Génération Z en 2019 ?

Ecrit par

En ce mois de janvier 2019, le cabinet OC&C Strategy Consultants vient de dévoiler les résultats d'une nouvelle étude portant sur les 15-24 ans, plus connus sous le nom de Génération Z. Encore une fois, cela vient confirmer que cette jeune génération sait ce qu'elle veut !

Au quotidien, la rédaction d'Air of melty vous le répète : si vous cherchez à toucher la jeune génération, vous devez dans un premier temps distinguer la Génération Y de la Génération Z, car ces deux catégories d'âge n'ont ni les mêmes attentes ni les mêmes envies. Il y a quelques jours, pour vous aider à mieux cerner ces deux générations, nous vous dévoilions 5 pistes pour bien communiquer auprès des Millennials, alias les 25-34 ans. Aujourd'hui, c'est la génération Z, alias les 15-24 ans, qui se retrouve sur le devant de la scène grâce à une nouvelle étude du cabinet OC&C Strategy Consultants. L'occasion d'apprendre, notamment, que beaucoup de choses se passent sur les réseaux sociaux pour cette cible. Alors que nous vous apprenions la semaine passée que les jeunes consultent principalement les médias sur les réseaux sociaux, OC&C Strategy révèle que, en France, les moins de 25 ans possèdent en moyenne 4,4 comptes personnels sur les réseaux sociaux, rien que ça, contre 3,6 comptes pour les Millennials. Dans le détail, ce sont Snapchat, Instagram puis Facebook qui les attirent. Et c'est une bonne nouvelle pour les marques : près d'une personne de moins de 21 ans sur deux suit fréquemment (31%) ou très fréquemment (18%) des marques sur les réseaux sociaux et 46% d'entre eux re-publient des publications des marques. À titre de comparaison, les millennials ne sont que 25% à le faire, les "X" 11% et les "baby boomers" 7%.

Quelles priorités et quelles envies pour la Génération Z en 2019 ?
Quelles priorités et quelles envies pour la Génération Z en 2019 ?

En revanche, il convient de noter que fidéliser la jeune génération n'est pas une chose aisée : "si le prix reste de loin de critère le plus important pour choisir une enseigne, la gen Z applique toutefois davantage de critères à ses achats que ses aînés. Outre le prix, la qualité, le lieu de fabrication, l'impact sur l'environnement, le fait qu'un produit soit unique et à la mode ou que les paiements ou les livraisons soient flexibles sont des éléments importants de choix et cela rend le travail des marques beaucoup plus compliqué", explique le cabinet. La jeune génération veut pouvoir se singulariser et met donc tout en oeuvre pour le faire, en changeant régulièrement de marque. En pratique, 14% de la gen Z trouve qu'il est important pour soi d'avoir un style unique. Ce taux, recule à 12% pour les millennials et à 9% pour les générations précédentes. En marge d'avoir un style singulier, les jeunes veulent aussi vivre des expériences avant tout.

Mais, attention, ces expériences doivent de plus en plus être engagées en matière de responsabilité sociale. Par exemple, l'étude permet de mettre en lumière le fait que les Z se préoccupent tout autant que leurs aînés du bien-être animal (27%), de la suppression de la viande (14%) ou encore des droits de l'homme (16%). Aussi, 16% de cette génération est tout à fait d'accord avec le fait de ne porter une marque que si elle est en accord avec ses valeurs. C'est nettement plus que les millennials (10%). Pour le cabinet d'études, cela permet de mettre en lumière une caractéristique forte de la jeune génération : "c'est une génération qui a peut-être un peu moins de convictions que la génération précédente, conclut David de Matteis, mais ces convictions ont plus d'importance dans leurs actes d'achats". Alors attention à bien prendre cela en compte !

Crédit : x