Coronavirus

Quelles sont les nouvelles habitudes des Millennials Français acquises pendant le confinement ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
Quelles sont les nouvelles habitudes des Millennials Français acquises pendant le confinement ?

Le déconfinement est prévu pour le 11 mai. Mais comment les jeunes Français vivent-ils ces possibles dernières semaines de confinement ? Quel est le regard des 18-30 ans sur la crise et sur l'avenir qu'elle nous réserve ? De nouvelles données permettent de mieux cerner l'état d'esprit de cette cible.

Après de longues semaines de confinement, le déconfinement se prépare doucement mais sûrement en France. Une bonne nouvelle pour les Millennials français, qui étaient nombreux à mal vivre cette période d'isolement imposée comme l'avait montré le fait que 2 jeunes sur 10 étaient récemment prêts à enfreindre les règles du confinement, selon une étude signée 20 Minutes, OpinionWay et Heyme. Cette même étude avait pourtant montré que les 18-30 ans sont plutôt sceptiques en matière de déconfinement. Pour 39% des jeunes sondés, la date du 11 mai pour le déconfinement est tout simplement trop tôt. 37% se disent quant à eux un peu perdus tandis que 19% estiment que cette date intervient "juste comme il faut" et que 5% estiment que "c'est trop tard". Aujourd'hui, de nouvelles données, toujours récoltées dans le cadre de l'étude #MoiJeune, permettent de faire le point sur le réel état d'esprit de la jeune génération en France, à l'approche de la probable sortie du confinement. Verdict, en cette fin de mois d'avril 2020, 42% des 18-30 ans se disent méfiants vis-à-vis du processus de sortie du confinement à partir du 11 mai tandis que 16% se disent inquiets et 12% ont hâte. En marge de cela, 9% se disent indifférents et 7% soulagés tandis que 5 et 4% sont respectivement enthousiastes et excités. Pour faciliter cette période de transition, 32% des 18-30 disent ne pas être opposés au lancement d'une appli de géolocalisation permettant de lutter contre la propagation du Covid-19, à la condition d’avoir des garanties sur la privacy alors que 10% sont pour "sans aucune réserve". À l’inverse, pour 41%, c'est un grand non, quel que soit le contexte. De manière générale, 44% des jeunes sondés déclarent être marqués "à vie" par cette période mais estiment qu'ils en garderont de bons souvenirs. Pour 29% des sondés en revanche, cette période sera essentiellement associée à de mauvais souvenirs. La faute, certainement, au fait que 55% des Millennials interrogés sont en grand manque de liberté de mouvement. Aussi, la même proportion estime que le confinement empêche de vivre l'instant présent.

Quelles sont les nouvelles habitudes des Millennials Français acquises pendant le confinement ?
Crédit : Unsplash @Daniel Tafjord

Pendant le confinement, les jeunes ont dû changer de nombreuses habitudes, que ce soit dans leur manière de se former (avec des cours en ligne pas toujours simples à suivre) ou de travailler depuis leur domicile, dans leur manière de s'alimenter (avec la plupart des restaurants restant fermés) ou encore dans leur manière de se divertir, avec l'impossibilité de se rendre au cinéma, à des concerts ou encore à des événements sportifs et culturels. Justement, à ce sujet, questionnés sur les initiatives dont ils ont pu profiter pendant ces semaines passées à la maison, les Millennials sondés par OpinionWay, 20 Minutes et Heyme évoquent, en tête, la gratuite de contenus TV ou en ligne (38%) devant le sport, yoga et méditation en ligne (32%) ou encore la livraison gratuite de commandes en ligne (25%), les cours à distance pour les examens (22%) et les tutos pour des activités pratiques ou créatives (17%). En marge de cela, 10% disent avoir aussi pu s’adonner aux MOOC’s et autres webinars pour se former à leur vie professionnelle. Pour la vie post-confinement, 35% des jeunes sondés mettent en avant l'envie de continuer à cuisiner soi-même (35%), à s’accorder du temps avec des nouvelles routines (32%), à se laver les mains fréquemment (31%) et à faire du sport régulièrement (30%). Reste à savoir si ces bonnes résolutions tiendront sur la durée ! Enfin, concernant ce qui inquiète le plus les jeunes en vue déconfinement du 11 mai, c'est avant tout les interdictions qui se poursuivront (75%) devant la peur de ne pas avoir de vacances cet été (59%) et le manque de masques de protection (52%). Enfin, 4 Millennials sur 10 se disent inquiets de reprendre les transports en commun.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials français sont-ils prêts pour le déconfinement ?
À lire aussi
Les Millennials, plutôt optimistes ou pessimistes pour la période post-confinement ?
À lire aussi
Le confinement, un coup dur pour la manière dont la jeune génération se voit physiquement ?
Encore plus de contenus
Quelles sont les nouvelles habitudes des Millennials Français acquises pendant le confinement ?
Pixel de tracking