Marketing

Reech, "Pour les créateurs de contenu, Clubhouse est l'opportunité d'avoir des prises de parole libres de toutes contraintes techniques" (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 5 min
Reech, "Pour les créateurs de contenu, Clubhouse est l'opportunité d'avoir des prises de parole libres de toutes contraintes techniques" (EXCLU)

Pour l'interview de la semaine, Caroline Matz, Head of Communications au sein de Reech, nous parle du phénomène Clubhouse. Comment s'en servir ? Quelles opportunités pour les marques ? Succès de longue durée à prévoir ? On vous répond par ici !

Depuis plusieurs semaines, l'appplication Clubhouse, à savoir le "Twitter de l'audio", fait beaucoup parler d'elle, en intriguant aux quatre coins de la planète. La rédaction d'Air of melty vous en parlait il y a quelques semaines, ce succès phénoménal de l'appli dédiée aux meetings audio est représentatif d'une nouvelle tendance à surveiller en 2021 : les applis sociales audio sont en phase de conquête du grand public. Pour l'interview de la semaine, Caroline Matz, Head of Communications au sein de Reech nous parle du phénomène et nous dit tout ce qu'il faut savoir au sujet de Clubhouse pour pouvoir suivre la tendance !

Caroline Matz, Head of Communications au sein de Reech
Crédit : reech

-Air of melty : Pouvez-vous nous présenter Reech en quelques mots ?

Caroline Matz, Head of Communications au sein de Reech : Reech est une entreprise experte du Marketing d'Influence. Nous collaborons avec de grandes marques comme Coca-Cola, Carrefour, Spontex, Philips, Groupe Galeries Lafayette ou Yves Rocher, de deux façons. Avec notre offre brand tech, et sur le modèle d'une agence, nous les accompagnons de A à Z dans leurs stratégies d’influence. Cela signifie que nous identifions pour elles les bons profils d'influenceurs avec qui collaborer, gérons la relation avec ces créateurs de contenu, le déploiement et le suivi opérationnel des campagnes, jusqu'à la mesure des performances. Depuis 2020, nous équipons les marques qui font le choix d'internaliser l'Influence Marketing, de notre technologie Reech Influence Cloud. Cette solution leur permet de piloter l’ensemble de leurs activités d’influence tout en bénéficiant des conseils de nos experts sur l'usage de la techno, et sur leur stratégie.

-Air of melty : Pouvait-on prévoir la folie Clubhouse, ce réseau social porté par l'audio et axé sur le business ? Aviez-vous senti l'essor des applications du genre ou avez-vous été pris de court ?

C.M : Les formats basés sur la voix ont le vent en poupe. Les podcasts cartonnent, les notes vocales laissées sur Whatsapp sont largement utilisées, les webinars ne cessent de se réinventer. Clubhouse surfe sur cette tendance tout en nous amenant une dimension participative qui est la bienvenue. Le contexte sanitaire que l'on connaît suscite le manque d'interactions sociales et Clubhouse permet de renouer avec les réunions, les débats, les conférences en bref : les temps forts socio-professionnels. L'émergence de réseaux sociaux crée souvent l'effervescence : la nouveauté intrigue ! Reste à savoir si Clubhouse est une étoile montante ou filante.

-Air of melty : Qu'est-ce qui caractérise cette nouvelle application, quelles sont ses forces et ses faiblesses selon vous ?

C.M : À date, Clubhouse n'est disponible que sur Iphone et à condition d'y être invité. Le système de room fonctionne bien sur Clubhouse car la communauté est restreinte et sélective du fait de ce système d'invitation et du bannissement des membres qui n'ont pas une bonne conduite. S'il peut être critiqué et taxé d'entretenir une forme "d'entre soi", c'est aussi ce système qui fait sa force. Les utilisateurs peuvent en suivre d'autres afin d'être notifiés s'ils lancent une "room" : un moment d'échanges sur un sujet donné. L'audience qui y assiste peut manifester son envie de prendre la parole et échanger avec les animateurs/modérateurs de la room. Cela fait tomber les barrières sociales et permet d'interagir avec des personnes avec qui vous avez peu l'occasion de le faire : des artistes, des créateurs de contenu, des dirigeants. Même si, à date, les sujets business dominent, les rooms sont animées sur des sujets très larges, comme la musique ou le sport. L'occasion d'écouter les avis, informations et témoignages de différentes personnes dans les domaines qui vous intéressent.

-Air of melty : À l'heure où l'audio connaît de plus en plus de succès sur le digital (podcasts, enceintes connectées, etc), peut-on s'attendre à ce que Clubhouse deviennent un réseau social incontournable en France ? Quel genre de public le service attire-t-il ?

C.M : Pour l'instant, on y croise principalement des dirigeants et des professionnels qui font la promotion de leur activité de manière indirecte. Mais les labels de musique et les artistes investissent le réseau pour se faire connaître ou faire connaître leurs talents par exemple ! Il est possible que Clubhouse soit bientôt rejoint par un panel d'utilisateurs représentatifs de la population, comme c'est le cas sur d'autres réseaux. Reste à voir si les potentielles évolutions de l'app : ouverture à la messagerie, ouverture à tous les utilisateurs, etc, continuent de ravir les utilisateurs ou au contraire, entachent l'intérêt de l'app.

-Air of melty : Les influenceurs vont-ils savoir s'inviter sur ce nouveau réseau social ou Clubhouse constitue-t-il une menace pour cette cible ?

C.M : Beaucoup y sont déjà en réalité. Ils animent ou co-animent des rooms, en organisent ensemble comme Mybetterself et Megan VLT qui en ont animé une sur le sujet "comment rester positif malgré la situation". Cela leur permet de partager des sujets qui leur tiennent à coeur dans un format différent que celui du Live par exemple et surtout, laisse la possibilité à leur communauté d'intervenir, de participer à ces échanges, ce qui n'est pas possible ailleurs. Pour les créateurs de contenu, Clubhouse est peut-être l'opportunité d'avoir des prises de parole libres de toutes contraintes techniques (pas de montage ou de nécessaires compétences en SEO par exemple) et émancipées de l'image puisque seule la voix compte. C'est également un endroit où ils peuvent échanger entre pairs des bonnes pratiques liées à leur activité. Enfin, c'est l'occasion de renouer avec leur communauté au moment où les meet up ne sont plus possibles.

-Air of melty : À court et moyen terme, comment les marques peuvent espérer se servir de Clubhouse pour se rapprocher de leurs clients ?

C.M : Pour les marques, il pourrait par exemple être intéressant de sponsoriser des rooms, d'animer des débats réguliers sur des sujets qui leur sont chers, de créer des rdv plus spontanés que les webinars par exemple; pour commenter une actualité ou tout simplement, discuter avec leurs aficionados. En permettant aux participants des rooms de prendre la parole, Clubhouse pourrait bien devenir une formidable boîte à idées pour les marques, un nouvel espace pour mieux comprendre les attentes et les besoins des consommateurs.

-Air of melty : Quelles sont vos recommandations pour bien utiliser Clubhouse ?

C.M : Pour l'instant, il s'agit surtout de suivre les personnes qui nous intéressent, de voir qui ces personnes suivent, à quoi elles participent, pour tisser peu à peu son petit écosystème et être notifiés du lancement de rooms sur des sujets en phase avec ce à quoi on a envie d'être exposés.

-Air of melty : Pensez-vous que Clubhouse sera LE réseau social de 2021 ? Est-ce annonciateur d'un virage plus général vers l'audio en ligne ?

C.M : Je crois qu'on a déjà pris le virage de l'audio. C'est le côté participatif de l'app, associé au fait qu'il fait tomber les barrières sociales, qui pourrait bien lui permettre de s'installer dans notre paysage. Mais l'histoire a déjà montré que le succès d'un réseau à un instant T n'assure pas sa pérennité. Faisons le bilan à la fin de l'année !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Julien Rio, le boom des plateformes audio : quelles opportunités pour les entreprises ? (TRIBUNE)
À lire aussi
Manuel Diaz, “Les Français sont matures pour le live shopping” (TRIBUNE)
À lire aussi
Qu'est-ce qui caractérise les "Geriatric Millennials" en 2021 ?
À lire aussi
Acast, "Le podcast séduit car il traite de sujets sociétaux pas ou peu traités dans les médias traditionnels" (EXCLU)
À lire aussi
Les poissons d'avril de retour en 2021 pour les marques ?
Encore plus de contenus
Reech, "Pour les créateurs de contenu, Clubhouse est l'opportunité d'avoir des prises de parole libres de toutes contraintes techniques" (EXCLU)
Pixel de tracking