Rire, colère, quelles recettes pour créer des vidéos engageantes ?

Ecrit par

Créer des vidéos pour les réseaux sociaux, c'est bien. Créer de bonnes vidéos pour les réseaux sociaux, c'est mieux. À ce sujet, Nicolas Pellet, directeur délégué de l’agence Social & Stories du Figaro, a récemment dévoilé quelques pistes à suivre pour réellement faire rire ou créer la révolte chez les spectateurs.

2018, année phare de la vidéo, notamment sur les réseaux sociaux, d'accord. Mais encore faut-il savoir comment en profiter, non ? La rédaction d'Air of melty vous en parle régulièrement depuis plusieurs mois, la vidéo fait partie des points forts pour capter l'attention des jeunes consommateurs, et cela passe particulièrement par les réseaux sociaux. Cela, les marques l'ont bien compris en investissant notamment massivement Facebook, Instagram, Snapchat ou même Messenger en la matière, avec des chatbots aujourd'hui intégrés dans des campagnes vidéo. À l'heure où les jeunes consomment plus de 10 heures de contenus digitaux par jour, une grande partie de ces derniers prennent la forme de vidéo. C'est d'ailleurs bien pour cela que toujours plus d'acteurs se lancent sur le marché de la vidéo, comme en atteste la récente association entre Lagardère Active et Wibbitz notamment. Tout ça c'est très bien, mais comment créer de bonnes vidéos sur les réseaux sociaux pour engager le plus grand nombre ? Pour Nicolas Pellet, directeur délégué de l’agence Social & Stories du Figaro, tout est question d'émotion.

3688246

Comme il l'a expliqué au site L'ADN, pour stopper le pouce de l'internaute sur une vidéo, "tu as besoin d’une émotion : de rire, de quelque chose de touchant, d’éclairant ou de constructif". Pour ce faire, l'enjeu réside notamment dans le fait d’être "original dans l’écriture, quali dans les images que l’on délivre et percutant dans le ton". Question recette à adopter, il est évidemment impossible de donner une recette parfaite qui marche à tous les coups. Mais certaines choses marchent en fonction de l'émotion que vous voulez faire ressortir. Concernant le rire, "le but est d’envoyer un code très fort. Si tu veux parodier la police, tu envoies du lourd : de la grosse pluie, des gars en imperméables patibulaires sous des lampadaires. Là dessus, ils sont très bon chez Golden Moustache. Une autre méthode peut être de caricaturer, de forcer le trait. Où encore, à la manière des YouTubers, tu sors une vanne, très vite. C’est dur de faire rire l’internaute en trois secondes. Mais ça le fait rester", explique le professionnel. À l'inverse, pour la colère, il faut plutôt miser sur des images choc, des mises en parallèle pour chercher à révolter les spectateurs. Vous le voyez donc, tout est une question de ton et d'écriture, alors prenez soin de ça !

Crédit : x