Sea Shepherd a remplacé le poisson d'avril par la pollution d'avril, engagement au max

Ecrit par

Depuis plusieurs mois, diverses études insistent sur le fait que les Millennials constituent une génération engagée sur tous les plans, et notamment celui de l'écologie. En cela, la campagne orchestrée par l'association Sea Shepherd à l'occasion du 1er avril a de quoi résonner en eux. Focus.

Lundi, les marques se sont bien amusées en fêtant comme il se doit le 1er avril avec des blagues plus ou moins convaincantes. À l'heure où la jeune génération aime se faire surprendre en matière de publicité et de marketing, humour et légéreté étaient bel et bien au rendez-vous. Mais, la rédaction d'Air of melty vous en parle régulièrement, en cette année 2019, les Millennials attendent aussi des marques qu'elles misent sur une communication engagée, en agissant pour résoudre certains problèmes actuels, que ceux-ci concernent la société ou l'environnement. Dans ce contexte, il y a quelques semaines, Ikea avait tout bon en se lançant dans le nettoyage de rivières avec un jouet grandeur nature. Et, de la même manière, l'association Sea Shepherd a frappé un grand coup en communicant le jour du poisson d'avril pour passer un message fort : bientôt, on ne pourra plus mettre de poisson dans le dos des gens pour faire des farces.

Sea Shepherd a remplacé le poisson d'avril par la pollution d'avril, engagement au max
Sea Shepherd a remplacé le poisson d'avril par la pollution d'avril, engagement au max

Comme l'explique le site La Réclame, qui relaie la campagne et les propos de Paul Watson, fondateur de l'association Sea Shepherd, "les scientifiques estiment que d’ici 2050, il y aura plus de plastique dans l’océan qu’il n’y aura de poissons". Dès lors, il est grand temps de sensibiliser le grand public à cette triste réalité. En pratique, l'agence Azilis, partenaire de l'association, a décidé de hacker la tradition du 1er avril en créant la campagne "Pollution d'avril". Très simplement, l'initiative consistait à "remplacer les traditionnels poissons en papier par des déchets plastiques afin de les recycler en un message militant". Deux hashtags étaient mis à disposition des socionautes pour soutenir la cause : #PollutiondAvril et #SeaShepherd. De quoi donner une nouvelle dimension au Poisson d'avril et de quoi donner une nouvelle occasion aux Millennials de s'engager sur des sujets qui leur sont chers !