Spotify : Le streaming, une pratique qui fait partie de l'ADN de la génération Z ?

Spotify et Group M dévoilent une étude sur le phénomène du streaming.
Ecrit par

Alors que l'on vous répète à longueur de journées que les jeunes sont passionnés de musique, Spotify entend aujourd'hui mesurer cette passion au travers d'une toute nouvelle étude baptisée "Streaming State of Mind". Tiens donc, on dirait que ça résume bien la jeune génération !

Entre les jeunes et la musique, ça matche au quotidien, c'est une certitude. La rédaction d'Air of melty vous l'a particulièrement montré ces derniers mois, en vous parlant par exemple du fait que 50% des 15-24 ans étaient actifs sur un site ou une application mobile de musique en mai 2016, confirmant dès lors la folie streaming, marché que dominent aujourd'hui Spotify et Deezer. Deux géants du streaming qui ne cessent de se renouveler, comme l'illustrait l'actualité de la semaine passée : alors que Spotify annonçait le lancement de ses Branded Moments, Deezer annonçait en parallèle se lancer dans les contenus originaux. En fin d'année 2016, nous vous faisions savoir que The Weeknd et Nekfeu étaient les artistes incontournables auprès des jeunes sur Spotify, battant les records de streaming sur la plateforme. En ce début d'année 2017, c'est un autre genre de contenu que nous tenions à vous présenter : le service de streaming musical vient de dévoiler une étude baptisée "Streaming State of Mind" et réalisée en partenariat avec GroupM, qui fait le point sur les comportements des streamers. Alors, qu'est-ce qu'on y apprend ? Que les générations Y et Z confirment leur attrait pour le streaming musical bien sûr !

Parmi les principaux résultats de l'étude, on retiendra que, "en moyenne, la moitié des internautes à travers le monde ont désormais recours au streaming. Dans des marchés plus matures sur le numérique comme les Etats-Unis ou la Suède, près de 60% de la population utilise le streaming. Et cette tendance ne fera que continuer de croître, puisque de nombreux streameurs sont issus de la Génération Z et ont donc grandi avec le streaming". Alors que l'on vous disait que la jeune génération écoute en moyenne deux heures de musique chaque jour, il est clair que l'essor des plateformes de streaming ne fait que commencer, puisque l'une des caractéristiques qui définit les moins de 35 ans est le fait qu'ils privilégient les expériences à la possession. Aussi, à l'heure où les jeunes sont accrochés en permanence à leur mobile (ou presque), c'est en toute logique que près de 60% du streaming est désormais mobile, "ce qui permet aux annonceurs d’avoir accès à des dizaines de nouveaux “moments” pour s’exprimer", comme l'explique l'étude de Spotify et GroupM. La preuve tout de suite : sur le site, les moments de musique mobile comme "Sport" et "Travail" ont débloqué, à eux seuls, jusqu’à 220 millions de dollars de nouvelles recettes publicitaires dans les 7 marchés étudiés. Et le phénomène ne devrait faire qu'attirer toujours plus d'annonceurs, d'autant plus quand on sait que "les personnes qui streament sont plus sujettes à s’engager avec toute forme de médias que les non-streamers, et 23% d’entre elles vont accorder plus d’importance à l’accès à du contenu qu’à la possession de celui-ci", comme le révèle l'étude. Celles-ci sont également plus ouvertes à la découverte, et comptent sur la curation personnalisée pour avoir de nouvelles recommandations.

Crédit : spotify